L’Audi Q7 bénéficie d’une mise à jour complète, tant sur le plan visuel que technique. Le grand SUV d’Audi arbore désormais le nouveau visage de la famille Q tout en s’offrant l’hybridation légère de 48 V.

L’Audi Q7 arbore les attributs emblématiques d’un SUV issus du langage stylistique contemporain de la marque en s ‘équipant de la vaste calandre octogonale Singleframe structurée par six lames verticales, des prises d’air béantes en deux sections. En option, il sera possible de doter le Q7 restylé de phares avec la technologie HD Matrix LED qui permet de disposer de l’éclairage laser d’Audi. La face arrière affiche un style revisité avec un jonc chromé qui relie visuellement les blocs optiques plats. La finition S-Line offre quelques artifices supplémentaires comme la lame au niveau du pare-chocs avant, une protection de soubassement plus sportive à l’arrière ainsi qu’une peinture intégrale et des jantes de 19 pouces.

Le Q7 voit sa longueur augmenter de 11 millimètres pour s’établir à 5 063 mm, alors que sa largeur est de 1 970 mm et sa hauteur de 1 741 mm (avec l’antenne de toit), dépassant ainsi ses concurrents directs garantissant plus d’espace aux jambes, aux coudes et aux épaules. Sa fonctionnalité est encore renforcée par ses espaces de rangement, par un nouveau compartiment intégré à la console d’instruments.

Le système MMI navigation plus offre une connectivité maximale. Il intègre la technologie LTE Advanced, un point d’accès wi-fi, la commande vocale adaptée au langage naturel ainsi que la gamme complète des services d’Audi connect : informations relatives à la circulation en ligne, navigation avec Google Earth et radio hybride. Reposant sur la technologie du cloud, l’assistant virtuel d’Amazon, Alexa, entièrement intégré au système d’exploitation MMI, est également nouveau, mais n’est pas encore disponible en Belgique. C’est également le cas du service d’information Car-to-X, qui est progressivement déployé dans certaines villes européennes. L’interconnexion du système avec les infrastructures de la ville permet au véhicule de réceptionner, via un serveur, des informations en provenance de l’ordinateur central gérant les feux lumineux, ce qui offre la possibilité au conducteur d’ajuster sa vitesse pour bénéficier de la prochaine phase de feux verts. Entièrement numérique, l’Audi virtual cockpit (et l’affichage tête haute en option) recommande une vitesse adaptée, indiquant aussi le délai d’attente avant la prochaine phase verte si le conducteur est arrêté au feu rouge. Ce système contribue ainsi à une conduite prédictive et efficiente, renforçant la fluidité du trafic.

Essai Audi Q7 3.0 TFSi 330ch : Quand “l’avance par la technologie !” prend tout son sens

Combinant les fonctions de régulation adaptative, du Traffic Jam Assist et du Active Lane Assist, le régulateur adaptatif de la vitesse réduit la charge de travail pour le conducteur, spécialement lors des longs trajets. En combinaison avec l’Efficiency Assist, le dispositif ralentit et accélère de manière prédictive l’Audi Q7 en fonction des conditions de circulation en amont. Le dispositif Emergency Assist est également nouveau. Si le conducteur ne réagit pas, il immobilise le véhicule, initiant des mesures de protection et de secours. Cette fonction est active dans les modes de conduite assistée et manuelle.

A l’instrumentation numérique et la large palette disponible sur le Q7, des équipements optionnels sont proposés à l’instar de la climatisation automatique à quatre zones, une fonction de fermeture électrique silencieuse des portes, le Bang & Olufsen 3D Advanced Sound System ainsi qu’un Air Quality Package avec diffuseur de parfum et ioniseur. Audi propose des sièges Contour personnalisés aux nombreuses fonctions de réglage ainsi que des sièges S sport plus, disponibles chacun avec ventilation et fonction massage.

La totalité des moteurs équipant l’Audi Q7 est combinée à une boîte tiptronic à 8 rapports et à la transmission intégrale permanente. Deux moteurs diesels seront disponibles au lancement du modèle sur le marché. La gamme sera complétée rapidement après la commercialisation, en septembre, par une motorisation essence ainsi qu’une variante hybride rechargeable.

Audi annonce avoir sensiblement renforcé les qualités dynamiques du Q7 et propose en option la stabilisation active du roulis par voie électromécanique. Des barres stabilisatrices réglables permettent de réduire les mouvements de caisse sur les revêtements irréguliers en ligne droite. Lorsque la conduite se fait plus sportive, la priorité est mise sur une compensation maximale du roulis. La tendance du véhicule à pencher dans les virages est ainsi sensiblement diminuée. La direction intégrale est également disponible en option. Celle-ci permet aux roues arrière de braquer jusqu’à 5 degrés dans la direction opposée aux roues avant à basse vitesse, ce qui augmente son agilité. Sur autoroute, les roues arrière tournent dans le sens des roues avant pour augmenter la stabilité. Par ailleurs, la suspension pneumatique adaptative lui permet aussi de disposer d’une garde au sol variable offrant au Q7 la possibilité d’exploiter les qualités de sa transmission intégrale quattro de série hors des sentiers battus. Le mode tout-terrain peut être sélectionné via le dispositif Audi drive select de série, qui propose sept profils. La finition extérieure S line s’accompagne de la suspension pneumatique sport adaptative, qui est légèrement plus ferme et qui rabaisse la hauteur de caisse de 15 millimètres par rapport à la suspension pneumatique classique.