L’Opel Astra restylée a été dévoilée aujourd’hui apportant avec elle de légères retouches stylistiques, de nouveaux atouts techniques et technologiques.

Esthétiquement, le changement est des plus minimes si ce n’est ce traitement 3D de la calandre avec deux ailes chromées et un bas de bouclier retravaillé tout comme les logements anti-brouillard. L’habitacle affiche une digitalisation plus importante avec un compteur de vitesse numérique mais sans que l’instrumentation soit 100% digitale. L’Astra fait également la part belle au numérique avec le montage en option d’une nouvelle caméra frontale de haute technologie, mais aussi d’une nouvelle caméra de recul. Systèmes multimédia perfectionnés, recharge par induction, pare-brise chauffant et système audio haut de gamme Bose viennent renforcer une dotation déjà riche par son système d’éclairage matriciel intelligent IntelliLux LED, le régulateur de vitesse adaptatif, l’indicateur de distance de sécurité, l’alerte anticollision avant avec freinage d’urgence automatique, la reconnaissance des panneaux de circulation et l’aide au maintien dans la voie, pour n’en citer que quelques-uns.

Lire notre essai Opel Astra : Compacte Slim-fit

Il faut aller sous le capot pour trouver les plus gros changements avec désormais un trois cylindres 1.2 décliné en 110, 130 et 145 ch au lieu des 1.0 Turbo 105 ch et 1.4 Turbo 125 ou 150 ch. L’Astra 1.2 est dotée d’une boîte manuelle à six vitesses, tandis que l’Astra 1.4 145ch est disponible exclusivement avec une nouvelle transmission variable en continu à sept vitesses (CVT). Les trois-cylindres diesel de l’Astra 1,5 litre offrent soit 105 ch avec 260 Nm de couple, soit 22 chavec 300 Nm de couple, ce dernier pouvant être associé à une nouvelle transmission automatique à neuf rapports, la BVM6 étant de série.

Enfin, Opel annonce que les trains roulants de l’Astra ont encore été améliorés et que de nouveaux amortisseurs améliorent le confort. Le châssis sport optionnel dispose d’amortisseurs plus fermes, d’une direction plus directe et d’un train arrière à parallélogramme de Watt, précise encore le Blitz.