Le constructeur ibérique Seat a présenté au Mobile World Congress le Minimo (Minime en espagnole), son nouveau véhicule conçu comme une plate-forme de mobilité.

Seat a opté pour le Mobile World Congress, l’événement de référence mondiale en termes de technologie mobile et de connectivité pour présenter en première mondiale le Minimo, un prototype 100% électrique “combinant les avantages de la voiture et de la moto” pour limiter la pollution en ville.

Quadricycle, le Minimo est prototype compact long de 2,5m et large de 1,4m permettant de se mouvoir en ville avec la facilité d’un deux-roues et la sécurité d’une voiture mais occupant un espace de 3,1m2 (contre 7,2 en moyenne pour une voiture) , explique Seat, tout offrant “zéro émission” pour une autonomie de 100 km sur une seule charge aux clients.

L’anti Renault Twizy de Seat, au feu avant unique comme les motos, est annoncé comme un véhicule offrant suffisamment d’espace pour deux personnes, une position de conduite similaire à celle d’un SUV, doté des différentes solutions de connectivité. Les portes sont asymétriques et articulées pour s’ouvrir dans les espaces les plus étroits. La porte gauche du conducteur est plus petite, permettant d’offrir plus d’espace à la surface vitrée du véhicule, et augmentant ainsi la visibilité des passagers. À l’inverse, la porte droite plus grande permet d’entrer et de sortir du véhicule sans effort.

Dès que les portes s’ouvrent vers le haut, les occupants sont accueillis dans un “espace convivial, épuré et confortable, avec autant d’espace pour le conducteur que pour le passager dans la configuration 1+1”. La vue panoramique à 360° permet aux occupants de s’imprégner facilement de la splendeur de leur environnement. En fait, la distance entre la hanche du passager arrière et le conducteur est identique à celle de la SEAT Mii. De plus, la distance entre les occupants et la portière est même plus généreuse que sur la SEAT Ibiza actuelle.