Le Land Rover Discovery Sport s’offre une mise à jour de mi-vie grâce à l’introduction des technologies de nouvelle génération et à des moteurs au rendement augmenté et électrifiés.

Les retouches du Discover Sport à l’extérieur sont mineurs avec une nouvelle calandre, de nouvelles signatures lumineuses avant et arrière, des boucliers revisités et des prises d’air désormais verticales. L’habitacle, par contre, a été revu avec une planche de bord totalement retravaillée et adoptant une instrumentation 100 % numérique, des matériaux haut de gamme et de nouveaux sièges. Land Rover annonce que la banquette arrière est désormais rabattable en 40:20:40, permettant jusqu’à 24 configurations d’assises différentes.

Cette mise à jour permet au Discovery Sport d’hériter de nouvelles technologies de la marque à l’image du rétroviseur intérieur intelligent qui se transforme en écran vidéo d’un geste du doigt, offrant une vue vers l’arrière du véhicule en haute définition ou de la technologie de vision au sol (ClearSight Ground View) qui permet d’aider les conducteurs à contourner les trottoirs des centre-villes ou les obstacles sur terrain difficile, grâce à une caméra qui affiche sur l’écran tactile une vision à 180 degrés sous le véhicule, rendant le capot invisible.

Sous le capot, le Discovery Sport voit débarquer l’hybridation 48V, disponible sur toute la gamme de moteurs Ingenium quatre cylindres essence et Diesel, qui fait baisser les émissions de CO₂ jusqu’à 144g/km (selon les tests équivalents NEDC) et la consommation de carburant jusqu’à 6,9L/100km (selon la procédure de tests WLTP). Un modèle hybride rechargeable (PHEV) équipé d’un moteur Ingenium trois cylindres à essence, au rendement encore amélioré, sera dévoilée plus tard dans l’année.