Le Hoonitruck de Ken Block profite de la plus grande pièce métallique imprimée en 3D.

Si la star de la dernière vidéo de Ken Block hérite du même moteur EcoBoost que la Ford GT, le Hoonitruck développe une puissance de plus de 900 ch, notamment grâce un collecteur d’admission d’air unique, la plus grande pièce en métal imprimée en 3D dans l’histoire de l’automobile.

Le projet a été porté par les équipes Ford du monde entier : aux États-Unis, les ingénieurs de Ford Performance ont procédé à des simulations de performances de moteur et ont collaboré avec leurs collègues basés en Europe pour concevoir la pièce et effectuer l’analyse structurelle.

En collaboration avec l’université technique de Rhénanie-Westphalie (RWTH) à Aix-la-Chapelle (Allemagne), spécialisée dans l’électrotechnique et l’ingénierie mécanique, l’équipe a conçu un collecteur d’admission d’air en aluminium. Composé d’une structure très complexe, le collecteur d’admission était impossible à créer avec les méthodes de productions traditionnelles.

L’impression 3D est une technique de fabrication dite additive qui procède par ajout de matière, contrairement aux techniques procédant par retrait de matière comme l’usinage. Cette technique est habituellement utilisée par Ford dans les phases de développement de ses véhicules pour tester et affiner différentes approches de conception et créer des prototypes de pièces plus rapidement et à moindre coût.

Voir la vidéo de Gymkhana TEN

Pour le collecteur d’admission d’air du ‘Hoonitruck’ – qui pèse près de 6 kg -, le processus complet de fabrication a duré cinq jours. C’est la plus grande pièce en métal imprimée en 3D dans l’histoire de l’automobile.

Ford a récemment reçu des prix de la division automobile de la Society of Plastics Engineers pour des pièces imprimées en 3D destinées aux véhicules de production Ford Ranger et Mustang. (CP)