La Nissan Skyline, l’Infiniti Q50 du marché nippon, s’offre un restylage de mi-vie et se dote de la technologie de conduite assistée ProPilot2.

Face avant redessinée avec une calandre évasée dans le style GT-R, V-Shape et logo inséré dans une sorte de mini V-Shape qui accueille le radar du ProPilot2, des feux arrière au dessin revu e bouclier retouché, tels sont les changements extérieurs de la Skyline restylée, l’habitacle se contentant d’un volant nouveau mais surtout de l’affichage tête haute en couleur, et un nouvel écran 7 pouces pour afficher les infos entre les deux compteurs dont ceux du ProPilot2. Enfin, la version R400 reçoit des surpiqures rouges et des inserts en aluminium.

Le restylage de la Skyline permet surtout à Nissan de proposer le ProPilot2 qui permet également une conduite sans les mains sur une seule voie au moment ou le ProPilot obligeait le conducteur à garder au moins une main sur le volant. Ainsi au Japon, il est en effet possible de conduire sans les mains sur une seule voie, tant que le conducteur reste concentré sur la route et se tient prêt à reprendre immédiatement le contrôle manuel du volant lorsque les conditions routières, de circulation ou liées au véhicule le nécessitent.

Pour activer ces toutes nouvelles fonctionnalités, le conducteur devra d’abord indiquer sa destination dans le système de navigation afin de créer un itinéraire prédéfini. Une fois la voiture lancée sur voie rapide, le conducteur peut accéder à la conduite guidée Nissan ProPILOT 2.0. Lorsqu’il est activé dans le cadre d’un itinéraire prédéfini, ce système assiste le conducteur sur les axes majeurs à plusieurs voies, jusqu’à  la sortie. Il gère ainsi direction, vitesse et distances lors de dépassements, de changement de file et à la sortie de la voie rapide.

Le nouveau système ProPILOT 2.0 permet aussi une conduite sans les mains sur une seule file. Lorsque le véhicule s’approche d’un embranchement, ou lorsqu’il est possible de dépasser un véhicule plus lent, le système calcule le meilleur moment pour bifurquer ou dépasser, grâce aux informations fournies par la navigation et le système de capteurs à 360 degrés. Le conducteur reçoit des notifications audio et visuelles intuitives l’invitant à poser ses deux mains sur le volant puis à confirmer le début de ces opérations à l’aide d’un simple bouton.

Le véhicule utilise un ensemble de caméras, de radars, de sonars et de données de géolocalisation haute définition GPS et 3D (carte HD) pour fournir des informations à 360 degrés en temps réel sur l’environnement immédiat et l’emplacement précis sur la route. Le système utilise ces informations pour garantir une conduite fluide, semblable à celle d’un conducteur expérimenté. En outre, un système de surveillance dans l’habitacle vérifie en permanence que le conducteur reste concentré sur la route.

La fonction mains libres n’est pas disponible dans les tunnels dépourvus de signal GPS, sur les voies expresses où la circulation se fait dans les deux sens, sur les routes sinueuses, au niveau des péages, sur les voies d’insertion et dans des cas de rétrécissement de chaussée. Avant d’entrer sur une section de route où la conduite sans les mains n’est pas possible, le système prévient à l’avance le conducteur pour que celui-ci puisse reprendre le contrôle manuel du véhicule.

Sous le capot, la Skyline facelift est proposée avec le moteur VR30DDTT en version 300 chevaux sur les GT, GT Type P et GT Type SP. Les soupapes de ce moteur V6 twin-turbo de 3 litres de cylindrée accueille un moteur électrique qui permet d’avoir une réponse à l’accélération plus immédiate. Notons que ces trois versions profite toujours du moteur hybride VQ35HR-HM34 en 2 ou 4 roues motrices. Pour sa part, la version 400R profite d’un gain de puissance du VR30DDTT puisque 100 canassons en plus sont disponibles, soit 400ch au total, et un couple maxi de 475Nm de 1 600 à 5 200 trs/min.