Ferrari dévoile la Roma, son nouveau coupé 2+ à moteur central avant du Cheval Cabré, une incarnation contemporaine de l’insouciance et du plaisir qui caractérisaient Rome dans les années 50 et 60. 

L’approche du Centre de Style Ferrari pour l’extérieur de la F169 Roma, qui reprend la base de la Portofino, s’articule autour d’un design épuré et d’une symbiose absolue entre les différents éléments aux proportions harmonieuses et aux volumes purs et élégants. Pour souligner ce minimalisme formel, tous les détails superflus ont été éliminés. Ainsi, le refroidissement du radiateur est assuré par une surface monobloc uniquement où cela est nécessaire, offrant à la Roma une calandre assez fine. Les feux adaptatifs full-LED avant sont traversés par une bande lumineuse tandis que ceux de l’arrière, double, sont sertis comme une pierre précieuse. Enfin, la lunette arrière intègre un dispositif aérodynamique actif pour préserver la ligne épurée du modèle dont la poupe accueille deux paires de sorties d’échappement.

Au sein de l’habitacle on assiste à une évolution du Dual Cockpit avec l’adoption d’une structure quasiment symétrique afin “d’impliquer” en ressenti le passager dans la conduite. Côté conducteur, l’IHM (Interface Humain-Machine) se base sur le principe de “La main sur le volant, les yeux sur la route”, le volant regroupant les boutons des différentes commandes nécessaire à la conduite tandis que les informations importante sont répercutées sur le tableau de bord digital. Au dessus de la console central, on retrouve le grand afficheur central de 8,4″ du système d’infotainement. Un troisième écran est présent mais cette fois-ci côté passager, ce dernier pouvant accéder à différents réglages

Devant affronter les Aston Martin Vantage autre Mercedes-AMG GT, la Ferrari Roma embarque le V8 turbo issu de la gamme quatre années de suite vainqueur du Prix International Engine of the Year. Dans cette version, le moteur atteint 620 chevaux à 7 500 tr/min et est associé à la nouvelle boîte 8 vitesses DCT introduite sur la SF90 Stradale, une configuration lui permettant d’abattre le 0 à 100km/h en 3,4 secondes. Par rapport à la Portofino, le V8 amélioré permet de gagner 20 chevaux et 42 Nm de plus.