Bien qu’absent du Salon de Francfort 2019, Ferrari ne reste pas en marge de cette actualité et présente la version Spider de la F8 Tributo.

Six mois après avoir dévoilé la F8 Tributo au Salon de Genève, la marque au Cheval Cabré poursuit le renouvellement de la 488 GTB avec, cette fois-ci la F8 Spider, la version cabriolet de la F8 Tributo et dont le toit rigide escamotable se déploie ou se rétracte en 14 secondes et peut être fermé ou ouvert lorsque la voiture est en mouvement jusqu’à 45 km/h.

Conçue par le Centre de design de Ferrari, la F8 Spider poursuit dans la voie tracée par la F8 Tributo qui a fait la jonction vers un nouveau langage de design qui continuera à souligner les caractéristiques clés de Ferrari, à savoir des performances élevées et une efficacité aérodynamique extrême. Lors de la conception d’une Spider, le choix du toit jouera toujours un rôle fondamental dans l’aspect général de la voiture. Depuis quelques années, Ferrari adopte un toit rigide en raison du confort qu’il procure. C’est ainsi que les lignes de la F8 Spider ont été conçues autour de son toit rigide escamotable. 

Pas de changements sous le capot, la F8 Spider embarque le V8 biturbo (élu 3 années de suite « Meilleur moteur de l’année » en 2016, 2017, 2018) de 3,9 l de 720 ch, soit une puissance spécifique record de 185 ch/l, toujours associé à la boite F1 à double embrayage et 7 rapports.

Plus lourde de 70 kg que la berlinette F8 Tributo, la F8 Spider affiche néanmoins un 0 à 100km/h identique de 2,9s mais perd 4 dixièmes de pour atteindre 200 km/h avec 8,2 s, la vitesse maximale étant de 340km/h.

Notons que Ferrari doit également dévoiler un second modèle ce mois-ci, la marque ayant annoncé deux nouveautés pour septembre, le second modèle devant être la version cabriolet de la 812 Superfast.