McLaren Automotive à dévoilé sa nouvelle supercar de la gamme “Ultimate Series”, le roadster Elva voué au plaisir du pilotage et animé par un V8 de plus de 800 chevaux.

Limité à 399 exemplaires et portant une dénomination faisant écho à une véritable référence de la marque, l’Elva M1A de 1960, l’Elva nouvelle, reposant sur un châssis monocoque en carbon, fait également l’impasse sur le le pare-brise comme son aïeul, même s’il sera proposé en option sur certains marchés, mais profite d’un design lui offrant un véritable cocon aérodynamique de protection des deux occupants puisque, selon la marque, l’air est canalisé depuis l’avant de la voiture pour ressortir par les ouvertures présentes devant les occupants, le système AAMS (Active Air Management System) guidant l’air autour de l’habitacle.

En parlant d’habitacle, épuré et respirant la qualité, de la McLaren Elva embarque une instrumentation digitale, un écran tactile d’info-divertissement de 8 pouces donnant accès à toutes les fonctions de la voiture, des sièges dotés d’un un matériau synthétique baptisé Ultrafabric pour préserver la sellerie en cas de pluie tandis que le double bosselage derrière l’habitacle permet de ranger deux casques. Pour anecdote, les sièges sont raccourcis pour permettre aux occupants de de se mettre debout dans la voiture.

Sous le capot, la Elva hérite du V8 4 litres biturbo de la Senna, dont la puissance a été augmentée à 815 chevaux et un couple à 800 Nm, associé à une transmission à double embrayage à 7 rapports permettant d’afficher des performances supérieures à ceux de la Senna avec les 100 km/h atteints en moins de 3 secondes et les 200 km/h en 6,7 secondes.