Le cabriolet Stingray 2020 offre le même volume de rangement que le coupé, même lorsque le toit est abaissé.

La Corvette Stingray 2020 à moteur central a été conçue d’abord et avant tout comme un cabriolet. Le cabriolet conserve l’assise structurelle et les pièces en métal moulé ultrarésistantes que l’on trouve dans le coupé Stingray.

L’équipe a conçu le toit rigide de façon à ce qu’il se range en douceur dans la carrosserie pour conserver à la Stingray l’impressionnante capacité de ranger deux sacs de golf dans le coffre même lorsque le toit est abaissé. Le cabriolet reprend également le compartiment de rangement avant du coupé, qui peut accueillir un bagage à main standard et un sac pour portable.

Le toit rigide procure un habitacle plus silencieux, une sécurité accrue et une allure plus sobre par rapport aux modèles précédents à capote souple.

Inspirée des avions à réaction

Comme pour le coupé, la conception du cabriolet Stingray a été inspirée par les avions de combat à réaction. Le couvre-toit se distingue par des nacelles de forme aérodynamique inspirées par le compartiment utilisé pour les moteurs à réaction. Les nacelles, qui ont aussi servies d’inspiration sur le véhicule de recherche technique de Chevrolet (CERV) I et II, ainsi que sur les prototypes Corvette SS et SR2, aident à réduire la recirculation de l’air dans l’habitacle et confèrent un profil remarquablement exotique que le toit soit abaissé ou non. Le couvre-toit offre également une fenêtre arrière à réglage électrique et un évent pour le refroidissement du moteur central.

Le toit en deux pièces peut être actionné à des vitesses allant jusqu’à 48 km (30 mi/h) et se rétracte en à peine 16 secondes. Il est actionné par six moteurs électriques – une primeur Corvette – et utilise des encodeurs pour une maîtrise précise. Le passage des systèmes hydrauliques aux moteurs électriques contribue à accroître la fiabilité. Un toit de la couleur de la carrosserie est offert de série tandis les nacelles et le toit peints en éclair de carbone métallisé sont proposés en option.

Une attention particulière a été portée pour que le moteur puisse respirer sous le couvre-toit. Le toit en composite moulé en feuille se range dans un compartiment fait de panneaux en composite légers et d’écrans pare-chaleur pour gérer la chaleur produite par le moteur.

Une cloison vitrée au milieu du véhicule peut être réglée par commande électrique avec le toit ouvert ou fermé. Le verre a été optimisé pour réduire la recirculation de l’air et le bruit du vent dans l’habitacle pour un silence de roulement accru. La conception du toit combinée au même aileron arrière du groupe performance Z51 du coupé Stingray, se traduit par un coefficient de traînée identique pour le coupé et le cabriolet lorsque le toit est relevé.

Les ingénieurs ont perfectionné le châssis pour le cabriolet avec des ressorts et des amortisseurs réglés spécialement pour procurer pratiquement les mêmes performances que le coupé.

Des performances sans compromis

Comme le coupé Stingray, le cabriolet est propulsé par le moteur V8 à bloc compact de 6,2 litres LT2 de nouvelle génération, le seul moteur V8 à aspiration naturelle de la catégorie. Il développe une puissance de 495 chevaux (369 kW) et un couple de 470 lb-pi (637 N.m) lorsqu’il est doté de l’échappement de performance, la puissance et le couple les plus élevés de toute Corvette d’entrée de gamme.

Le moteur LT2 est couplé à la première boîte à double embrayage à huit vitesses de Chevrolet qui offre des changements de rapports ultrarapides et un excellent transfert de la puissance. Cette boîte de vitesses de conception unique procure le meilleur des deux mondes : le dynamisme et le sentiment de symbiose d’une boîte manuelle et le confort de conduite supérieur d’une boîte automatique. La fonction de débrayage à deux palettes permet même au conducteur de débrayer l’embrayage en tenant les deux palettes pour une commande plus manuelle.

Ensemble, le système de propulsion évolué, le réglage du châssis révisé et le toit rigide escamotable font de la Stingray 2020 le cabriolet Corvette qui fait le moins de compromis de l’histoire.