L’Audi Q3 Sportback, la variante au toit plongeant du Q3 et premier modèle de la gamme “Q” à adopter la dénomination Sportback, a été officiellement dévoilée par le constructeur allemand.

Reprenant naturellement la base technique du Q3, cette variante coupé est néanmoins 2 cm plus longues en affichant 4,50 de long, mais une largeur identique et enfin, une hauteur de 1,53m en baisse de 3 cm. Esthétiquement, le Q3 Sportback reprend plusieurs détails du Q3 à l’image des feux, des prises d’air, le capot et autre ailes mais adopte une calandre Singleframe différente en nid d’abeilles à la place des barrettes verticales. Au-delà, tout est différents à l’image de cette ligne de toit plongeante et des vitres au dessin spécifiques et seuls les feux arrière nous rappellent son appartenance au Q3. Par ailleurs, on retrouve certains détails du Q3 S Line, toute la gamme disposant d’un bouclier identique à cette finition ainsi que des jupes latérales et de passages de roues gris foncé brillant.

Pas de surprise au sein de l’habitacle qui repend celui du Q3 avec un “Virtual Cockpit” en maître des lieux. Les sièges arrière peuvent accueillir trois passagers. De série, ces sièges peuvent coulisser longitudinalement sur une longueur de 130 mm. Le dossier est divisé en trois sections et l’inclinaison peut être ajustée sur sept positions. Le volume du compartiment à bagages varie de 530 à 1 400 litres. Le plancher de chargement peut être positionné sur deux hauteurs différentes, la plage arrière se rangeant sous le plancher. En option, Audi proposera aussi un hayon électrique qui peut être ouvert et fermé par un mouvement du pied. Pouvant disposer de réglages et d’un chauffage électriques, les sièges avant garantissent une position dynamique et un niveau de confort supérieur. Selon les exécutions, Audi propose aussi des sièges Sport avec surpiqûres contrastantes et bandes colorées sur les flancs.

En plus de suspensions Sport, le Q3 Sportback dispose de série d’une direction progressive, dont la démultiplication se fait toujours plus directe au fur et à mesure que l’angle de braquage augmente. En option, les suspensions peuvent bénéficier d’une régulation de l’amortissement qui permet d’accroître la précision des configurations assurant dynamisme ou confort. En fonction de la situation, de l’état de la route et de ses préférences personnelles, le conducteur peut faire varier le comportement dynamique de son véhicule à l’aide de l’Audi drive select de série, qui propose six modes, dont le mode offroad. En plus d’adapter la configuration du moteur et de la transmission, ce système agit également sur les amortisseurs à régulation électronique et la direction assistée. Proposé en option, le dispositif HDC (hill descent control) permet de maintenir la vitesse définie par le conducteur sur une pente supérieure à 6 %.

Sur l’Audi Q3 Sportback, la sécurité est renforcée par quatre systèmes présents de série, dont l’assistant au changement de voie et l’alerte de franchissement involontaire de ligne. Les options comprennent également le dispositif adaptive cruise assist, qui gère le pilotage longitudinal et transversal à la place du conducteur. Des systèmes ultramodernes comme les caméras à 360 degrés assistent le conducteur pour le stationnement et lors de manœuvres

Sous le capot, l’Audi Q3 Sportback hérite de la micro-hybridation 48V avec le moteur TFSI 35(1.5 litres TFSI 150 ch) associé à une boîte S-Tronic, une configuration qu’Audi annonce dans un second temps, la clientèle disposant au début de deux moteurs 2.0 diesel, le premier de 150 ch en version 35 TDI et le second de 190 ch en 40 TDI tandis que l’offre essence sera complétée par le 45 TFSI (2.0 TFSI) de 230 chevaux. Rapidement après son lancement, le Q3 Sportback sera aussi décliné avec une boîte manuelle et la transmission quattro. Enfin, la transmission intégrale quattro est de série sur les motorisations supérieures.

SUV coupé dérivé du nouveau Q3, l’Audi Q3 Sportback débarque pour offrir à Audi un modèle qui viendra renforcer son offre de véhicules haut-perchés et affronter les BMW X2 et autre Range Rover Evoque. Modèle global, il sera produit en Chine pour le marché local mais il le sera également au sein de l’usine hongroise de Gyor pour le reste du monde.