Présentant un nouveau chapitre audacieux et un tournant marquant des 106 ans d’histoire de la marque, Aston Martin a dévoilé aujourd’hui son premier SUV, le DBX.

De la calandre signature « DB » à l’avant, en passant par les côtés sculptés et la ligne de caractéristiques de design, jusqu’au hayon à bascule inspiré de la Vantage, c’est une Aston Martin du premier coup d’œil à l’examen détaillé. De part et d’autre de la calandre, les feux diurnes constituent une nouveauté marquante. Non seulement ils servent d’indicateurs, mais ils encerclent un conduit aérodynamique. Au-dessus des feux de circulation diurnes se trouvent des phares Bi-LED qui complètent une nouvelle interprétation d’un visage familier. Le capot doté de deux ouvertures d’aération, les bouches d’aération sur le côté de la DBX et l’aileron permettant de diriger l’air vers le bas de la lunette arrière tout en créant une force d’appui localisée vers le bas augmentent cette sensation de sportive haut-perché. Le double échappement complète l’aspect exaltant à l’arrière de la voiture. Des détails comme les sceaux en verre cachés sur les portières sans cadre et les finitions des piliers B en verre rehaussent l’allure du véhicule.

L’intérieur, déjà révélé, respire le luxe et a été conçu pour offrir un espace et un confort équivalent, que l’on soit assis à l’avant ou à l’arrière de la voiture. Le volant dispose d’un nouveau design, avec un nouveau tableau de bord. Les grandes manettes qui peuvent être utilisées pour faire fonctionner la boîte de vitesses automatique à 9 rapports sont joliment tactiles et différentes de celles que l’on retrouve habituellement dans un SUV. Les sièges sont basés sur ceux de la DB11, mais ont été équipés d’accoudoirs séparés du conducteur au passager pour permettre une position assise entièrement personnalisée à l’avant. Les deux écrans TFT haute définition sont les équipements qui captent le plus le regard. Le premier d’entre eux est un écran de 12,3” qui affiche un combiné d’instruments numériques et dont le graphisme des cadrans, qui fait écho à certains éléments des anciennes voitures de la marque, a été conçu par Aston Martin. Le second écran de 10,8” est dédié au système d’infotainement.

Sous le capot, on retrouve, comme écrit sur nos colonnes, le V8 4.0 litres biturbo de 550 chevaux et 700 Nm de couple, associé à une boîte de vitesse à 9 rapports, lui permettant d’afficher un 0 à 100 km/h en 4,5 secondes et une vitesse maximale de 291 km/h.