Le ministre du Commerce, Saïd Djellab a déclaré que le dossier relatif au retour de l’importation des véhicules de mois de trois ans est toujours au stade de l’étude.

Interrogé sur ce retour de l’importation des véhicules de moins de trois ans lors d’une conférence de presse qu’il a animée en marge de la Foire internationale d’Alger , Said Djellab a déclaré que “le dossier était toujours en phase d’étude par le groupe de travail interministériel qui s’en occupe”, rapporte l’APS.

Importer des véhicules d’occasion pour “faire pression” sur les prix du neuf

La décision de se pencher sur une réouverture de ce l’importation des véhicules d’occasion a été prise au mois de mai dernier, les ministres des Finances et du Commerce ayant été chargés d’élaborer une conception sur les mécanismes juridiques permettant au citoyen d’importer ce type de véhicule. Une décision que le ministre du Commerce présentait comme ayant “l’objectif de faire pression sur les prix des véhicules fabriqués localement. Ça va constituer un facteur externe favorisant la baisse des prix, et permettre de donner une chance au citoyen d’acquérir un véhicule selon ses moyens”.