Invité du journal de 13h00 de la radio chaîne II, le ministre de l’Industrie et des Mines, Ferhat Ait Ali , a annoncé que les textes concernant l’importation des véhicules d’occasion sont prêts.

Le ministre de l’Industrie et des Mines, Ferhat Ait Ali s’est exprimé ce mardi sur le retard de l’entrée en vigueur de la mesure autorisant l’importation des véhicules d’occasion de moins de 3 ans en déclarant que “les textes sont prêts” et que “et que l’article 110 de la loi des finances a été révisé en éliminant le diesel qui sera remplacé par le GPL et l’hybride électrique du fait qu’ils seront interdits dans toute la région d’ici maximum trois ans. « Il n’y a pas de raison qu’on importe les déchets et rébus des autres » ” tout en estimant que ce “même si le texte de loi sur les voitures d’occasion (de moins de 3 ans trois ans) était entré en vigueur, je ne vois pas quel bateau pourrait assurer l’importation ? Le coronavirus a bloqué tout le monde, y compris les acquéreurs et le gouvernement ».

A une question sur les pays d’origine de ces véhicules d’occasion, le ministre a tenu à clarifier, encore une fois, que le citoyen est libre d’acheter où il veut et quand il a parlé “de l’Allemagne et la France ou bien l’Italie, c’est à cause des ports qui sont proches”.

Enfin, Ferhat Ait Ali a également ajouté que cette décision d’importer des véhicules de moins de trois ans qui émanait de l’ancien exécutif , également proposée par l’Organisation mondiale du commerce à l’Algérie, “était piégée et qu’on essaie de le réaménager pour avoir le minimum de casse, pour les deux parties, l’Etat algérien et le citoyen. Ce qui nous intéressait, c’est d’approvisionner le marché, mais, pas dans la précipitation ».


Campagne de sensibilisation

Citoyen avant tout, le site accompagne ses articles avec un rappel des gestes basiques à suivre pour éviter la propagation du Covid-19 (Coronavirus). Et n’oubliez pas de limiter vos déplacements au maximum et de rester chez vous.