La Cour d’Alger a décidé mercredi le report au 28 octobre en cours du procès en appel de l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout et d’un nombre de ministres et d’anciens responsables poursuivis pour corruption et abus de fonction.

Le report a été décidé à la demande du collectif de défense pour la consultation des documents de l’affaire.

Le tribunal de première instance de Sidi M’hamed avait condamné, l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout à une peine de 16 ans de prison ferme, assortie d’une amende de 8.000.000 DA.

Rachid, Hamid et Billal Tahkout ont été condamnés à une peine de 7 ans de prison ferme assortie d’une amende de 8.000.000 DA. Nacer Tahkout a été condamné, quant à lui, à 3 ans de prison et 8.000.000 DA d’amende.

Le tribunal a également ordonné le gel de tous les comptes bancaires des sociétés de Tahkout, la confiscation de leurs biens et leur exclusion de la participation aux marchés publics pour une durée de 5 ans.

Dans la même affaire, le tribunal avait condamné les anciens Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal à une peine de 10 ans de prison ferme et 500.000 DA d’a

mende chacun, alors que l’ancien ministre de l’Industrie, Abdeslam Bouchouareb, en état de fuite, écope d’une peine de 20 ans de prison ferme assortie d’une amende de 2.000.000 DA.

L’ancien ministre de l’Industrie Youcef Yousfi et l’ancien wali de Skikda Faouzi Belhocine ont été condamnés à 2 ans d’emprisonnement ferme. L’ancien ministre des Travaux publics Ammar Ghoul écope, quant à lui, de 3 ans de prison ferme, tandis que l’ancien ministre des Travaux publics et des Transports Abdelghani Zaalane a été acquitté des charges retenues contre lui.

Dans la même affaire, le tribunal de Sidi M’hamed avait rendu un jugement réclamant l’indemnisation du trésor public à hauteur de 309 milliards de DA.


PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE
– Le présent site Internet et l’ensemble de son contenu, y compris textes, images fixes ou animations, base de données, sont protégés par les droits d’auteur.
– www.autoalgerie.com ne vous concède qu’une autorisation de visualisation de son contenu à titre personnel et privé et dans la mesure où vous êtes le légitime utilisateur final du site Internet, à l’exclusion de toute diffusion publique.