Le Directeur des Travaux publics (DTP) de la wilaya d’Alger, Abderrahmane Rahmani a annoncé la mise en service, au 1er trimestre 2020, du deuxième tronçon du projet de la radiale Oued Ouchayah, au niveau de l’axe Baraki-Blida (2e pénétrante).

L’axe Baraki-Blida sera ouvert durant le premier trimestre de 2020 et permettra notamment aux poids lourds d’accéder rapidement à l’autoroute Est-ouest, a-t-il souligné. Le coût global de ce “méga projet”, dont la réalisation a été confiée à l’Entreprise nationale des grands ouvrages d’art (ENGOA), est estimé à quelques 10 milliards de Da, selon le même responsable.

Le ministre des Travaux publics, Mustapha Kouraba avait inauguré, septembre dernier, en compagnie du wali d’Alger, la mise en service d’une partie de la pénétrante de la radiale Oued Ouchayah dans le sens Blida-Alger (Baraki) sur une longueur de 4,5 km, a rappelé M. Rahmani, affirmant qu’il s’agit “d’un projet structurant qui contribuera au désengorgement de la capitale pour les automobilistes désirant se rendre au sud du pays, mais aussi pour le transport de marchandises qui connaît un certain encombrement à l’entrée de la capitale”.

Quant au projet de la route reliant la Rocade sud (à hauteur d’Oued Mazafran) à la RN 1, au niveau de Tessala El Merdja, en direction de Zéralda sur une distance de 19 km, le DTP d’Alger a cité un taux d’avancement de 70%. Devant être mis en service en 2020, ce projet compte six (6) échangeurs et six (6) grands ouvrages, a-t-il indiqué, qualifiant cette infrastructure de “véritable” pénétrante nord-sud à l’ouest de la capitale.

Les travaux de la pénétrante des Annassers au niveau de la voie express Ben Aknoun-Zeralda au niveau de la RN 1 (Sud de Birkhadem) ont atteint un taux de réalisation de 70 %, a-t-il encore fait savoir, soulignant que cet axe de 4 km sera une échappatoire pour la route reliant Kouba à Birkhadem, une zone marquée par un trafic très dense, et contribuera au désengorgement de la région de Sidi M’barek à Birkhadem vers la voie express Ben Aknoun-Dar El Beida.

Enfin, l’extension de la pénétrante du stade 5 juillet, qui contournera les villes d’El Achour, Draria et Baba Hassan, ne sera programmée qu’une fois le budget disponible, a-t-il indiqué.