Un total de 20.200 nouveaux ralentisseurs ont été implantés en 2019 et 5.400 autres ont été réhabilités durant la même année, a fait savoir jeudi le ministre des Travaux publics et des Transports, Farouk Chiali.

S’exprimant lors d’une plénière du Conseil de la nation consacrée aux questions orales, M. Chiali a expliqué que les opérations d’implantation, d’enlèvement et de réhabilitation des ralentisseurs se poursuivaient conformément aux dispositions de l’arrêté ministériel du 9 avril 2006 définissant la nature, la forme, les dimensions et les prescriptions techniques des ralentisseurs.

Selon le ministre, l’implantation des ralentisseurs s’effectue sur ordre des walis de la République et conformément à l’étude d’une commission technique concernant la position et le trafic routier au niveau du lieu en question.

Il a souligné, en outre, que certaines régions connaissent un l’exécution anarchique des ralentisseurs et un non-respect des dimensions de réalisation provoquant des embouteillages importants, outre les dommages importants causés aux véhicules et aux piétons si l’on y ajoute des autres facteurs tels que l’absence d’éclairage et de plaques de signalisation.


Campagne de sensibilisation

Citoyen avant tout, le site accompagne ses articles avec un rappel des gestes basiques à suivre pour éviter la propagation du Covid-19 (Coronavirus). Et n’oubliez pas de limiter vos déplacements au maximum et de rester chez vous.