Le Conseil des Ministres adopte le retour de l'importation des véhicules

Le projet de Loi de Finances complémentaire 2020 prévoit la révision des taxes sur les véhicules neufs, fait savoir le communiqué du Conseil des ministres.

Le projet de Loi de Finances Complémentaires prévoit des taxes allant, selon la cylindrée, de 100.000 DA à 1.500.000 DA sur les véhicules neufs en motorisation Essence et des taxes allant de 200.000 DA à 2.000.000 DA pour ceux en motorisations Diesel.

Pour les véhicules de tourisme essence :

  • 100 000 DA pour les cylindrées inférieures ou égale à 800 cm3.
  • 250 000 DA pour les cylindrées supérieures à 800 cm3 et inférieure ou égale à 1500 cm3.
  • 450 000 DA pour les cylindrées supérieures à 1500 cm3 et inférieure ou égale à 2000 cm3.
  • 1 000 000 DA pour les cylindrées supérieures à 2000 cm3 et inférieures ou égale à 2500 cm3.
  • 1 500 000 DA pour les cylindrées supérieures à 2500 cm3

Pour les véhicules de tourisme diesel :

  • 200 000 DA pour les Cylindrées inférieures ou égale à 1500 cm3.
  • 800 000 DA pour les cylindrées supérieures à 1500 cm3 et inférieure ou égale à 2000 cm3.
  • 1 500 000 DA pour les cylindrées supérieures à 2000 cm3 et inférieure ou égale à 2500 cm3.
  • 2 000 000 DA pour les cylindrées supérieures à 2500 cm3

Le retour de l’importation automobile et la fin des privilèges SKD-CKD approuvés par le Conseil des Ministres

Par ailleurs, aucune taxe supplémentaire n’est prévue pour les véhicules utilitaires essence et diesel tandis que les véhicules de tourisme produits localement, bénéficient de l’exonération de la taxe en question

Enfin, il est stipulé que le produit de cette taxe est affecté à hauteur de 85% au fonds spécial pour le développement des transports publics.


Campagne de sensibilisation

Citoyen avant tout, le site accompagne ses articles avec un rappel des gestes basiques à suivre pour éviter la propagation du Covid-19 (Coronavirus). Et n’oubliez pas de limiter vos déplacements au maximum et de rester chez vous.