La Société d’exploitation des gares routières d’Algérie (SOGRAL) a pris des mesures préventives renforcées en prévision de la reprise de l’activité des gares routières à travers le pays après le déconfinement, a indiqué mardi le Président directeur général de l’entreprise, Azzeddine Bouchhida.

Dans une déclaration à l’APS, M. Bouchhida a précisé que des mesures préventives renforcées avaient été prises en prévision de la reprise de l’activité après la levée du confinement par les pouvoirs publics, citant notamment l’installation d’appareils de détection thermiques à l’entrée de certaines gares routières dans le cadre de la lutte contre la propagation de l’épidémie de Covid-19.

Ces appareils ont été installés dans les gares routières les plus fréquentées, à savoir deux (2) appareils à l’entrée de la gare routière du Caroubier (Alger), deux (2) autres à la gare routière de Blida, ainsi qu’au niveau des gares de Bejaïa, Biskra, Annaba, Adrar et Constantine, a fait savoir le responsable, ajoutant que d’autres appareils de ce type seront acquis progressivement pour couvrir toutes les gares.

M. Bouchhida a en outre assuré que les gares étaient prêtes à reprendre du service et à accueillir les voyageurs en toute sécurité après la levée du confinement, soulignant que des instructions avaient été données aux responsables des différentes gares routières du pays (84 gares) pour la mise en place d’un système préventif strict répondant aux exigences des protocoles sanitaires en vigueur, prévoyant la désinfection régulière, le port du masque obligatoire pour les conducteurs et les voyageurs et la mise à disposition de solutions hydro-alcooliques.

SOGRAL a également mobilisé deux (2) médecins au niveau de la gare du Caroubier (Alger) qui enregistre plus de 20.000 voyageurs par jour (avant la crise du coronavirus), a précisé le responsable, ajoutant que certaines gares disposaient de cliniques médicales et d’ambulances, sachant que 30% des gares routières disposent de centres d’intervention et de secours de la Protection civile.

En prévision de la reprise du transport terrestre pour l’étape post-déconfinement, l’entrée des clients se fera par la porte principale tout en respectant la distanciation physique. Un marquage au sol est prévu pour organiser l’entrée et la sortie des voyageurs et il en sera de même au niveau des guichets de vente des billets pour éviter la surcharge.

La société, selon son PDG, veillera à désinfecter les bus avant leur départ et assurer la distanciation physique à travers un marquage au sol pour préserver la sécurité et la santé des passagers.

Les entrées et sorties des gares routières seront organisées, en déterminant le sens à suivre. Des bacs seront consacrés au jet des masques et gants utilisés.

Le nombre de chaises sera réduit dans la salle d’embarcation et les clients seront orientés directement vers les bus sans attendre. Les bus seront guidés directement vers leurs points d’arrêt pour fluidifier la circulation et éviter l’encombrement à l’intérieur de la gare.

Par ailleurs, il a rappelé que le ministère des Travaux publics et des transports fixera les mesures et conditions de gestion du transport terrestre pour l’étape post-déconfinement et définira le nombre autorisé dans le bus.

Dans ce sens, il a rappelé que la période de confinement a été exploitée pour effectuer des travaux d’aménagement des locaux commerciaux, de bitumage et de peinture ont été effectués au niveau de la gare routière du Carroubier à Alger.

Le responsable, qui prévoit une baisse du nombre des voyageurs au niveau des gares routières, suite à l’arrêt de l’activité du à la propagation du coronavirus, rappelle que 73 millions de voyageurs ont été pris en charge en 2019.


Campagne de sensibilisation

Citoyen avant tout, le site accompagne ses articles avec un rappel des gestes basiques à suivre pour éviter la propagation du Covid-19 (Coronavirus). Et n’oubliez pas de limiter vos déplacements au maximum et de rester chez vous.