L’usine Seat de Martorell est lourdement impactée par la mise en place des quotas en Algérie, obligeant les responsables à revoir à la baisse le nombre de “shift” pour le mois de juillet.

La direction de Seat avait pris la décision, au mois de mai, de rajouter cinq jours de travail supplémentaires durant le mois de juillet afin de répondre à la forte demande sur l’Ibiza et l’Arona mais voilà que cette décision a été annulée, rapportent nos confrères de cocheglobal.net.

Le site en question rapporte que les journées additionnelles de travail, prévues pour juillet (6 et 7, 13 t 15 ainsi que le 20) ne sont plus d’actualité, annonce faite par la direction de la marque aux syndicats UGT (Union Générale des Travailleurs) et CCOO (Commissions Ouvrières), faisant que la production de l’usine de Martorell enregistre une réduction de l’ordre de 14.000 unités par rapport aux prévisions.

Le gouvernement limite l’importation des kits SKD/CKD

Cocheglobal explique que Seat se montre prudente concernant l’évolution du marché algérien et que l’impacte se résume au travail du week-end tout en se préparant à trouver “des alternatives sur d’autres marchés” si la crise perdure.

Cette situation se traduira, sans nul doute, par une baisse d’activité de l’usine Sovac Production, puisque cela concernera également, non seulement les autres marques et modèles qui y sont assemblés (Skoda, Volkswagen VP et Volkswagen VU) et la probable disparition d’Audi, cette dernière ne disposant pas de modèles approuvés par le CNI.