L’importation des véhicules d’occasion de moins de trois ans a été entériné par le Conseil des ministres qui s’est tenu hier.

La décision d’autoriser les citoyens à importer des véhicules d’occasion de moins de trois (3) ans, à leurs propres frais, et dans le respect des normes et standards internationaux, notamment la protection de l’environnement”, a été adoptée par le conseil des ministres en attendant son passage devant l’APN dans le cadre du projet de loi de finances 2020.

Pour rappel, la motorisation diesel n’est pas concernée par cette levée d’interdiction, et ne concernera que les véhicules de moins de trois ans, dans un premier temps, le ministre du Commerce avait précisé lors de son passage à la Radio Nationale “qu’un bilan sera fait à la fin de l’année pour en tirer les enseignements concernant l’impact sur les tarifs du marché” sans écarter un passage vers des véhicules de moins de 5 ans si ce bilan est négatif.