La Ministre de l’environnement et des énergies renouvelables, Fatma-Zohra Zerouati a indiqué que les services de son département ministériel s’opposent au retour de l’importation des véhicules diesel de moins de trois ans.

En effet, la première responsable de l’environnement et des énergies renouvelables a déclaré que “personne ne voudrait voir l’Algérie devenir la poubelle des véhicules européens” avançant que la quasi-totalité des pays œuvrent à se débarrasser des véhicules fonctionnant au diesel à cause de leur impact néfaste sur l’environnement.  

Elle a aussi mis l’accent sur les engagements de l’Algérie, à l’échelle internationale, dans le cadre du plan national Climat, qui astreint tous les secteurs à aller vers le GPL et les véhicules électriques. “Pourquoi s’engager dans un processus économique limité dans la durée qui ne fera qu’accentuer dangereusement les émissions des gaz à effet de serre et polluer davantage l’air de notre pays?”, s’est-elle interrogée.

Non concernée dans un premier temps par le projet de loi autorisant l’importation des véhicules de – 3 ans, la motorisation “diesel” devrait finalement l’y être lors de la seconde mouture de la PLF 2020 mais seulement pour les cylindres égaux ou supérieurs à 2000 cm3