Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, dans un entretien au quotidien français L’Opinion, a déclaré que l’Algérie compte interdire toute réglementation d’une durée de vie de moins de dix ans.

Reconnaissant que la situation économique en Algérie demeurait tout de même “difficile”, en raison du “bradage” et du “détournement” des ressources nationales dans le passé, M. Tebboune a estimé nécessaire, face à cette situation, aggravée par la crise sanitaire, d’aller vers une réforme économique basée sur une meilleure gestion des ressources et une génération des plus-values.

“Nous voulons réaliser plus de valeur ajoutée dans la chaîne automobile, l’agriculture et l’agroalimentaire et l’industrie lourde”, a-t-il poursuivi, en rappelant l’autorisation, dans le cadre de la loi de finances complémentaire de 2020, de l’importation d’usines de moins de cinq ans.

Faisant remarquer que beaucoup d’unités de production étaient en train de mettre la clé sous la porte en Europe, M. Tebboune a estimé que ces entreprise “peuvent avoir une seconde vie en Algérie”. “Notre objectif est de fabriquer des produits finis”, a-t-il précisé en rappelant l’abrogation de la règle 51-49 ce qui permettra, selon lui, d’attirer de nouveaux investissements.

Il a même avancé la possibilité, en cas de nécessité, d’étudier l’ouverture du capital de certaines entreprises publiques. “Nous étudierons, si nécessaire, l’ouverture du capital de certaines entreprises publiques”, a-t-il avancé.

Et pour rassurer davantage les investisseurs, l’Algérie compte interdire toute réglementation d’une durée de vie de moins de dix ans, a-t-il encore avancé, en regrettant le fait que l’instabilité des réglementations “a déjà nui à l’essor des activités”.


PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE
– Le présent site Internet et l’ensemble de son contenu, y compris textes, images fixes ou animations, base de données, sont protégés par les droits d’auteur.
– www.autoalgerie.com ne vous concède qu’une autorisation de visualisation de son contenu à titre personnel et privé et dans la mesure où vous êtes le légitime utilisateur final du site Internet, à l’exclusion de toute diffusion publique.