Les usines de montage automobile activant en Algérie sous le régime des avantages accordées par le Conseil National de l’Investissement ne seront pas concernées par la hausse de la TVA, rapporte El Bilad.

La source en question se baserait sur la déclaration d’un responsable du ministère de tutelle précisant que l’application de la TVA à 19% ne concernera pas les acteurs bénéficiant des avantages octroyées par le Conseil National de l’Investissement.

Ainsi, Renault Algérie Production (Renault et Dacia) , Tahkout Manufacturing Company (Hyundai et autres) , Sovac Production (Volkswagen Group), Gloviz et PCPA (Peugeot, Citroën), Groupe Mazouz (Shacman et Chery VU), GMI (Hyundai Trucks & Bus), Soprovi (Renault Truck & Volvo Trucks), Ival Industries (Iveco) et SAVEM (ASTRA) ne seraient pas concernées par l’application de la TVA à 19%.

Une décision qui va dans un sens de logique industrielle puisque, comme déjà écrit, aucune des usines en activité n’a “consommé” les années d’avantages octroyées et un changement de direction ne pourrait que mettre un véritable frein à un secteur qui vient à peine de naître et qui, comme l’avait si bien souligné le ministre de l’Industrie et des Mines, a besoin de protection, temps et de patience pour grandir afin de voir une véritable industrie automobile en Algérie. Un essor qui ne peut passer qu’avec une stabilité des lois permettant aux investisseurs de se projeter dans un plan de développement sur plusieurs années.