Plusieurs membres de la Commission des Finances et du Budget ont émis des réserves quant à la mesure relative à l’autorisation à nouveau de l’importation de véhicules, rapporte l’APS.

Le retour de l’importation des véhicules neufs inclus dans le Projet de Loi de Finances Complémentaire 2020 ne semble pas avoir l’adhésion de certains membres de la Commission des Finances et du Budget.

En effet et selon l’agence de presse officielle, ces membres ont émis des réserves quant à la mesure relative à l’autorisation à nouveau de l’importation de véhicules, précisant que cela ne fera qu’accélérer l’érosion des réserves de change, ajoutant en outre que les taxes prévues par le projet de loi donneront lieu à des prix “inimaginables”.

Plus tôt dans la journée, et dans une déclaration du ministre des Finances, Abderahmane Raouia, précisait que “le gouvernement optera pour une importation libre, sans mise en place de quota, ce qui évitera ainsi certains comportements néfastes qui ont entaché la distribution des quotas par le passée “. Le retour de l’importation sera ainsi libre et selon les capacités financières des acteurs du secteur, les véhicules étant néanmoins soumis à des taxes définies par le PLCF 2020 et ce en plus des droits de douanes et de la TVA., cela permettra d’alimenter le marché, tout en limitant les importations par effet de taxation et d’alimenter le Trésor public.


Campagne de sensibilisation

Citoyen avant tout, le site accompagne ses articles avec un rappel des gestes basiques à suivre pour éviter la propagation du Covid-19 (Coronavirus). Et n’oubliez pas de limiter vos déplacements au maximum et de rester chez vous.