L’adoption par l’APN du Projet de Loi de Finances Complémentaire 2020 permettant à nouveau l’importation de véhicules de tourisme ouvre officiellement la course à la représentation en Algérie de constructeurs automobiles.

Il n’est un secret pour personne que la guerre des représentants avait même lieu pendant les années fastes de l’automobile et chacun guettait le moindre faux pas ou opportunité pour reprendre le flambeau d’une représentation en Algérie et c’est également le cas depuis l’annonce du retour de l’importation par le gouvernement. Et si certains n’ont pas attendus l’adoption du PLFC 2020 par les députés pour débuter les contacts, cette étape réglementaire consommée, la “chasse” devient officiellement ouverte pour s’offrir une carte pour s’offrir une place sur un marché automobile algérien, peut-être, moins porteur qu’avant mais toujours demandeur, et ce même si le nouveau cahier des charges régissant l’activité n’est pas encore dévoilé .

Et si ce n’est guère une surprise de voir les anciens représentants comme le Groupe Elsecom et ses filiales ou Cevital tenter de récupérer des marques qui étaient sous leurs coupes pendant de longues années, ils devront néanmoins se “battre” avec les actuels représentants ainsi que d’autres candidats qui ont pris, ou ne manqueront pas de prendre, contact avec les constructeurs en question. Et c’est d’ailleurs le cas pour certains marques, à commencer par ceux dont les premiers responsables sont en attente de jugement et dont le porte-feuille de représentation serait déjà sujet à de nombreuses convoitises, comme c’est le cas de la représentation du Groupe Volkswagen et sa pléiade de marques, détenue depuis plusieurs années par SOVAC et dont les derniers développements, à savoir la procédure préventive de résiliation entamé par le géant allemand, aiguise les appétits même si rien ne dit que le géant allemand soit vraiment tenté de changer de partenaire.

Pour Cima Motors, et en plus de Suzuki que veut récupérer Achaibou et Hyundai que Rebrab compte faire revenir au bercail, ce sont les cartes Opel et Chevrolet qui sont remises sur le tapis même si la allemande semble disposer de plus de prétendants à moins que le Groupe PSA ne décide de la garder dans le porte-feuille de sa filiale, Peugeot Algérie.

Autre marque qui pourrait se “renouveler”, partiellement, en Algérie est le Groupe BMW dont la représentation Luxury Motor Works a comme partenaire Cima Motors et qui doit, de ce fait, se trouver un nouvel (ou plusieurs) actionnaire(s), l’activité de l’achat et de la vente étant toujours soumise à la règle du 51-49%.

Par ailleurs et en plus des filiale algérienne de Renault et Peugeot, plusieurs constructeurs devraient renouer avec leurs anciens représentants et avec qui les ponts n’ont jamais été coupés comme Nissan avec le Groupe Hasnaoui, Mercedes-Benz avec GMS, Citroën avec SAIDA, la filiale algérienne de GBH, Mitsubishi avec Falcon Motors, Mahindra avec Sodivem et JAC et SsangYong avec EminAuto. Dans ce même lot, on peut également citer Toyota Algérie, filiale du groupe Abdelatif Jameel, représentant du constructeur japonais dans la région MENA à moins d’une surprise d’autant plus que le boss de Cevital, Issad Rebrab, avait déclaré en 2018 “être prêt à devenir partenaire du constructeur japonais Toyota si ce dernier veut s’installer en Algérie pour la production de de voitures de mais avec un taux d’intégration pouvant atteindre un niveau élevé”.

Reste les autres, beaucoup d’autres marques ayant, par la force des choses, disparues du paysage lors des dernières années à l’image des marques de Fiat Chrysler Automobiles (Fiat, Jeep, Alfa Romeo) représentées ces derniers temps par Cima Motors, de Mazda pour le Groupe Ival même si les deux parties ont annoncé la poursuite du partenariat ainsi que différentes marques chinoises telles que Geely (propriétaire de Volvo), Haima, Brillance et autres.


Campagne de sensibilisation

Citoyen avant tout, le site accompagne ses articles avec un rappel des gestes basiques à suivre pour éviter la propagation du Covid-19 (Coronavirus). Et n’oubliez pas de limiter vos déplacements au maximum et de rester chez vous.