Petit frère des modèles haut-perchés d’Audi, le Q2 35 Tdi 143ch S-Tronic 6 Sport-Line est entre nos mains pour des essais dynamiques dans l’algérois, histoire de faire connaissance avec ce modèle assemblé depuis décembre 2018 au sein de l’usine Sovac Production de Relizane.

Le petit-frère de la gamme Q d’Audi se démarque esthétiquement du reste de la gamme SUV des anneaux en abandonnant les codes sensuels et harmonieuses pour des lignes acérés qui répondent plus à la cible du Q2, celle des jeunes urbains. À l’avant de notre modèle d’essai en finition Sport-Line, la calandre Singleframe octogonale typique d’Audi s’impose, positionnée en hauteur et avec de larges entrées d’air soulignées par une belle baguette en chrome. La touche Premium est largement caractérisée par les feux à technologie Full LED. La ligne de toit descend puis se fond avec les lames (Blade) des piliers-C peints d’une couleur contrastée pour accentuer la sportivité de l’Audi Q2. L’arrière se distingue avec un long becquet de toit et un diffuseur faisant office de protections des bas de caisses. On ne passera pas sur cette partie arrière sans s’arrêter sur les feux en blocs, qui rappellent ceux de la Polo, loin du design qu’offre d’habitude Audi. Vue de face, la ligne d’épaulement est haute et les flancs sur les portières sont concaves tandis que les passages de roues marqués, abritant des jantes 19» Sport-Line Noir Anthracite, accentuent son approche de baroudeur urbain. Enfin , le pack S-Line et les vitres arrière sur-teintées exacerbe son coté sportif.

L’habitacle reste un terrain connu en reprenant les derniers codes de la maison d’Ingolstadt avec une planche de bord au revêtement moussé, des aérateurs ronds avec un système de noyau mobile astucieux permettant de moduler le flux de l’air comme sur l’A3, mais pêche par la présence de plastiques durs comme sur les panneaux de portes, modèle entrée de gamme « Q » oblige. Ceci dit, l’habitacle, à l’ajustement parfait, de la Sport-Line respire le Premium avec ces sièges sport en cuir mais surtout par son «Virtual Cockpit» de 12,3” personnalisable avec la commande «View» sur le volant en cuir multifonction et dont la résolution de 1440 x 540pixels est de plus bel effet malgré l’absence de carte de navigation, absence temporaire espérons-le. On retrouve également un écran 7” MMI Standard (dommage qu’il ne soit pas escamotable comme sur l’A3) placé en haut de la console centrale. Le système d’info-divertissement se contrôle grâce aux commandes du MMI situées sur le tunnel central, le conducteur dispose d’un pavé tactile sur l’élément de commande central, le système pouvant aussi être contrôlé par commande vocale.

Notre finition dénote également par son ciel de toit noir, son pack aluminium et par ses inserts décoratifs lumineux réglables en plusieurs couleurs.

Avec une longueur de 4,19 mètres et un empattement de 2,59 mètres (1.51 m de haut et 1.79m de large), le Q2 une garde au toit correcte, malgré la présence du toit coulissant panoramique, et suffisamment de place pour quatre occupants, la place du milieu ne pouvant servir que d’appoint ou pour des trajets pas trop long pour le bien d’un passager adulte. Côté coffre, ce dernier offre un volume de 355 litres, l’habitacle manquant pour sa part de suffisamment d’espace de rangement et boîte à gant n’est pas éclairée..faut bien chipoter un peu, non? Côté dotation et en plus du système d’infotainement MMI, l’Audi Q2 embarque la palette essentielle d’équipements allant des l’ABS et ESC au Hill Hold en passant par les airbags frontaux;latéraux et rideaux, régulateur de vitesse, climatisation automatique, frein de stationnement électromécanique, clé confort, hayon à ouverture et fermeture électrique et autre caméra de recul.

Prêt pour affronter la ville… et beaucoup plus

Conçu avant tout pour affronter la ville comme tout crossover qui se respecte, c’est dans les rues d’Alger que les premiers kilomètres se feront, le Q2 et son design qui ne passe pas inaperçu se faufile, malgré un rayon de braquage important et une visibilité arrière réduite, avec une belle facilité en ville en jouissant d’une direction douce et agréable. Il faut relever sur ce dernier point que la direction progressive apporte son lot de bien, elle qui réduit l’effort de braquage à mesure qu’on tourne le volant pour une plus grande maniabilité.Petit coup de gueule personnel, pas spécifique à Audi j’avoue, mais l’intrusion intempestive des détecteurs d’obstacles et le BIP sonore à chaque rapprochement d’un véhicule est irritant. Avouons cependant que la présence de ce système et de la caméra de recul sont d’un apport appréciable pour stationner dans les espaces les plus serrés, ce qui n’est pas de refus en ville… Ville que nous quittons pour prendre des voies extra-urbaines et apprécier le comportement de ce crossover basé sur la plate-forme MQB du Groupe Volkswagen, garantie d’un bon comportement. Belle stabilité, confort filtrant et insonorisation poussée, le Q2 fait preuve d’une belle polyvalence au point de nous faire oublier le petit inconfort que procurent les jantes de 19” (On n’est pas sur du bitume allemand hein!).

Le 35 TDI de 143 chevaux (340Nm de couple) se montre performant dans les différents modes de conduite de l’Audi Drive Select (Auto, Dynamic, Comfort et Individual) qui permet de varier la réponse de l’accélérateur, la fermeté de la direction et des suspensions, ou encore le passage des rapports de la boîte de vitesses, avec des reprises musclés (quel plaisir en Sport!!!). Hormis un manque de vigueur à bas régime et un petit temps de latence en mode Comfort, la boîte S-Tronic fait ce qu’elle fait de mieux, celui d’offrir des passages de rapports souples et rapides. Voulant pousser le Q2 un peu plus loin, nous offrons au crossover d’Audi un parcours de quelques dizaines de kilomètres sur des routes sinueuses et, surtout, mal en point qui nous fait découvrir un modèle qui enchaîne les virages sans peine et une prise de roulis correctement contenue.

Bilan

Présenté par Audi comme « Untaggable » (incomparable), le Q2 n’en est pas loin de l’être vraiment avec son design qui rompt (presque) avec les codes de la marque tout en offrant ce qui se fait de mieux (ou presque, oui encore) chez le constructeur d’Ingolstadt : Raffinement, qualité des matériaux et conduite plaisante.

Tarifs et finitions Audi Q2 35 TDI MIB (Fiche Technique)

  • Design Line: 5.999.000 DA
  • Sport Line : 6.750.000 DA.