Modèle à succès d’Audi, la compacte aux anneaux A3 est assemblée depuis la fin de l’année dernière en Algérie embarquant le 2.0 TDi 143 chevaux que la branche algérienne d’Audi a mis à notre disposition pour des essais routiers.

Restylée en 2016, l’Audi A3 avait adopté à cet effet, tout en gardant l’allure globale du véhicule, des retouches extérieures qui sont visibles dès le premier coup d’œil au niveau de la face avant.Sa calandre Singleframe élargie affiche des contours plus saillants. Ses phares sont plus plats au bord inférieur découpé, lui confèrant un nouveau look. Le bouclier a aussi été redessiné, le tout offrant une face nettement plus expressive et agressive. Les modifications apportées au niveau de la poupe sont plus discrètes, les feux ont été retravaillés, affichant une nouvelle signature visuelle horizontale, le bouclier a été redessiné et se voit désormais greffé de cataphotes tandis que la séparation au-dessus de son diffuseur est bien marquée.

L’habitacle respire la qualité typique d’Audi et avait reçu un volant redessiné, à trois branches et pour plus de confort, un siège conducteur avec fonction de massage. Mais ce qui caractérise le plus le changement est l’apparition de «l’Audi Virtual Cokcpit», disponible pour la première fois à date, sur le segment des compactes. Lancé et découvert sur la nouvelle TT , le «Virtual Cockpit» a remplacé les traditionnels compteurs de vitesse et compte-tours à aiguille et affiche les informations relatives à la conduite les plus importantes en haute résolution sur un écran TFT couleur de 12.3’’. L’affichage du Audi Virtual Cockpit est clair et précis, il s’adapte aux envies du client via des modes et différentes configurations même si le mode GPS se laisse désirer pour le moment sur notre marché. Et pas de palliatif pour le moment d’autant plus que l’Audi Smartphone Interface, compatible avec les systèmes d’exploitation iOS et Android n’est bizarrement pas proposé par la marque aux anneaux. On apprécie également le fait que l’écran 7” trônant au-dessus de la console soit escamotable, contrairement à celui du plus récent Q2, autre bizarrerie (économique) d’Ingolstadt. L’Audi A3 affiche une belle habitabilité aux places avant, confortables, au détriment de la deuxième rangée de sièges, dont les occupants se satisferont d’un espace aux genoux moyen. La visibilité arrière demeure bonne. Ici et là, des rangements facilitent la vie à bord, comme ces porte-gobelets arrière, ces bacs de contreportes qui passent le test de la bouteille d’un litre-et-demi.

L’Audi A3 est équipée en série, dans la version Design de rétros extérieur réglables, dégivrants et rabattables électriquement, d’un toit coulissant panoramique, un vitrage arrière sur-teinté, des feux antibrouillards en arrière. La version Sport Line élève son niveau d’équipements avec des projecteurs à LED et clignotants dynamique à l’arrière, un pack extérieur S-Line composé de lèvre avant sport, une pare-choc plus agressif, un spoiler arrière, des bas de caisse plus prononcés, et des inscriptions S-Line, Pack brillance et Jantes 18″.

En plus du Virtual Cockpit, l’habitacle de cette version se distingue également par des sièges sport à l’avant, un volant méplat à contour sport multifonctions Plus et palette, sellerie en cuir, ciel de pavillon en tissu noir, enjoliveur seuil de portes et autre inserts décoratifs en aluminium Mistral.

Fiche Technique Audi A3

Une valeur sûre malgré le poids des années

Les atouts d’un véhicule “premium” ne sont pas liés uniquement à ses options, la qualité de la finition, la qualité des commandes, la qualité des liaisons au sol, le châssis, les suspensions, l’insonorisation, etc sont des points importants dans la classification des modèles et dans ce registre, l’A3, comme toute la gamme Audi, a de quoi bomber le torse.

Sous le capot de notre modèle d’essai, rien de très nouveau puisqu’on reprend le 2 litres TDI de 143ch et 320Nm de couple, associé avec la boîte S-Tronic6 qui, si ce n’est de très légers à-coups à bas régime lors des passages de rapports, fonctionne parfaitement, sans surprise, avec de la douceur et de la discrétion. Valeur sûre qui offre à la compacte sérénité, le 2.0 TDi connu et éprouvé, ne souffre quasiment d’aucune critique et ce qu’on lui demande de fort belle manière. Affichant des accélérations franches, le moteur se fait un peu entendre lorsqu’on accélère à fond mais sans que cela ne soit trop envahissant…on peut même éprouver du plaisir parfois !

Dans le volet comportement, cette A3 se veut rassurante en étant cloué au sol même à allure très vive, équilibrée, sa tenue de route ne souffrant d’aucune critique grâce à un châssis équilibré et profitant d’un freinage, puissant et adapté à une conduite sportive, qui mérite également des éloges. Elle a montré sa polyvalence même avec sa suspension typée dure en encaissant les aspérités de la route et ce sans martyriser nos lombaires (dommage, on aurait aimé voir l’effet du siège massant). Pour chipoter un peu, on aurait aimé disposer d’une direction un peu plus incisive et de quelques dotations d’aide à la conduite en plus…mais vraiment pour chipoter. Notons la présence de l’Audi Drive Select qui agit sur la direction et la réponse du moteur donne un soupçon de vitalité ou de confort selon la configuration requise (on vous laisse deviner celui qu’on a le plus utilisé…pour ne pas dire abusé).

Côté tarif, l’Audi A3 Sport Line est proposée au tarif catalogue de 6.300.000 DA ( 5.450.000 DA pour la finition Design Line) , après avoir fait profité les plus chanceux d’une remise 750.000 DA mais également du “Crédit 0%” qui, malheureusement devraient ne plus avoir cours au moment ou nous mettons.

Bilan

Efficace, raffinée et mature avant le restylage, l’Audi A3 a eu droit à un restylage au bon moment avec l’adoption du “Virtual Cockpit” la mettant en plein dans la course à la technologie et rester, malgré le poids des ans, dans la course et continuer à jouer les premiers rôles. On finira par paraphraser un lecteur qui, au lendemain de l’essai du Q2, rétorquait qu’une Audi n’avait pas besoin d’essai…et répondre que c’est toujours plaisant d’essayer une Audi.