Des prototypes de bus de transport urbain convertis du diesel vers l’énergie hybride diesel-GPLc seront prochainement mis en circulation à titre expérimental, a indiqué dimanche à Alger, le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Chems Eddine Chitour.

Dans une déclaration à l’APS en marge d’une réunion de travail entre le ministre de la Transition énergétique et des énergies renouvelables et le ministre des Mines, Mohamed Arkab, M. Chitour a fait savoir que des prototypes de bus de transport convertis du diesel vers une locomotion hybride diesel-GPLc sillonneront bientôt la capitale dans le cadre d’un projet de réduction de la consommation de gasoil de 30 à 40 % par véhicule.

Selon M. Chitour, ce projet a eu l’aval provisoire du ministère des Mines pour étudier la faisabilité de ce nouveau type de bus précisant que les essais seront menés pendant deux mois, en attendant de mettre en place les textes législatifs devant encadrer cette première expérience en Algérie.

Ainsi, des prototypes de bus de l’Etablissement de transport urbain et suburbain d’Alger (ETUSA) roulant au GPLc, grâce à la collaboration de Naftal et de l’Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (APRUE), sillonneront la capitale. “Cette expérience doit permettre également de réduire l’importation de diesel, sachant qu’une tonne de diesel représente l’équivalent de 800 dollars. Nous gagnerons du point de vue économique et nous réduirons le niveau de pollution”, a souligné le ministre de la Transition écologique, précisant que les kit GPLc dédiés aux véhicules diesel ont été importés de Pologne. “Notre ambition est de faire en sorte que ce qu’on a réussi avec le GPLc et l’essence, nous voulons l’appliquer au GPLc avec le diesel”, a-t-il également précisé.

En cas de succès, cette opération sera généralisée à l’ensemble des bus du transport public et à un certain nombre de poids-lourds à travers le pays, a fait savoir en outre, M. Chitour. Au cours de cette réunion, les deux ministres ont été évoquées aussi la possibilité de développement de la locomotion au GNc et à l’énergie électrique.

Pour sa part, M. Arkab a indiqué que son département travaille sur le contrôle réglementaire avec l’appui des ingénieurs des mines afin de permettre à l’utilisation de ces sources d’énergie (GNL, GNC et électrique) d’être sécurisée et conforme aux normes.

Par ailleurs et intervenant sur lors de l’émission “L’invité de la rédaction” de la Radio nationale Chaine III, le ministre de la Transition énergétique et des énergies renouvelables a indiqué que 5 bornes électriques ont été importées et bientôt installées pour une période de tests. et que des véhicules électriques devraient également être acquis.


PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE
Le présent site Internet et l’ensemble de son contenu, y compris textes, images fixes ou animations, base de données, sont protégés par les droits d’auteur.
www.autoalgerie.com ne vous concède qu’une autorisation de visualisation de son contenu à titre personnel et privé et dans la mesure où vous êtes le légitime utilisateur final du site Internet, à l’exclusion de toute diffusion publique.