Une baisse des accidents de la circulation a été enregistrée durant les 9 premiers mois de l’année en cours comparativement à l’année précédente, a indiqué mardi un bilan du Centre national de prévention et de sécurité routière (CNPSR).

Selon le même bilan, 17.525 accidents de la route ont été enregistrés durant les 9 premiers mois de l’année en cours au niveau national, faisant état d’une baisse du nombre d’accidents par rapport à 2018, avec 358 accidents, un indice en baisse depuis 2016.

Le nombre de blessés est de 24.397 blessés a reculé durant les 9 premiers mois de 2019 comparativement à la même période de 2018 avec un taux de 4,52%, soit au moins 1.154 blessés.

Le nombre des décès a connu une hausse légère de 0,35%, a ajouté la même source faisant état de 2.557 morts à cause des accidents (+09 morts par rapport à la même période de 2018).  Le plus grand nombre des morts a été enregistré durant la saison estivale, en dépit des efforts consentis par les autorités durant cette saison.

Concernant les causes de ces accidents, le bilan du CNPSR a imputé ces accidents à l’excès de vitesse, le manque de vigilance des piétons.

Selon le CNPSR, les jeunes conducteurs entre 18 et 29 ans sont les plus impliqués dans les accidents de la circulation survenus avec un taux de 34% du nombre global des accidents. Les titulaires des permis de conduire de moins de deux ans et les motocyclistes étaient également les premiers responsables de ces accidents.

La wilaya d’Alger vient en tête de liste des wilayas les plus touchées par les accidents, a noté le bilan du CNPSR faisant état de 960 accidents ayant entrainé 120 morts et 1.122 autres blessés.