Intervenant sur Beur TV, Abderrahmane Achaïbou, président-directeur général du groupe Elsecom, a abordé plusieurs aspects concernant le secteur automobile en Algérie.

Durant son intervention, le patron d’Elsecom a précisé que «le montage automobile est un métier à part entière avec ses exigences technologiques, son savoir-faire et ses règles professionnelle” et que “ce type d’investissement doit être l’affaire des professionnels qui cumulent l’expertise et la longue expérience et non pas par .un concessionnaire qui n’assume pas comme il se doit ses missions de service après-vente».

Achaïbou, qui a toujours estimé que les métiers de constructeurs et de concessionnaires sont certes complémentaires mais totalement distinct a ajouté que “le cahier des charges fixant les règles d’investissement doit être revu en profondeur afin de réorganiser ce secteur tout en facilitant les conditions d’accès au marché algérien aux constructeurs ayant une réelle volonté d’investir» tout en insistant “sur le climat des affaires, la stabilité réglementaire et les conditions d’attractivité que le pays doit offrir à ces constructeurs mondiaux pour venir contribuer à l’édification d’une véritable industrie automobile nationale.

Concernant le retour à l’importation, le P-DG d’Elsecom a souligné “les contraintes financières liées à cette opération”, mais aussi celles “de futures complications techniques engendrées par des motorisations conformes aux nouvelles normes de dépollution en Europe, notamment Euro 5 et Euro 6 dont l’entretien et la réparation coûteraient assez cher pour les clients algériens».


Campagne de sensibilisation

Citoyen avant tout, le site accompagne ses articles avec un rappel des gestes basiques à suivre pour éviter la propagation du Covid-19 (Coronavirus). Et n’oubliez pas de limiter vos déplacements au maximum et de rester chez vous.