Zagato veut faire renaitre l’Iso Rivolta, une marque mythique qui a connu ses heures de gloire dans les années 60 et dévoile la IsoRivolta GTZ, une série limitée à 19 exemplaires dont 9 ont déjà été vendus.

Se voulant un hommage à l’IsoRivolta A3/C de 1963, l’IsoRivolta GTZ adopte une carrosserie en fibre de carbone ignée Zagato qui prend base sur la Chevrolet Corvette Z06, avec l’utilisation de son V8 porté à 6,8 litres, contre 6,2 sur la Z06 et dont la puissance et les performances ne sont pas encore dévoilées.

Iso Rivolta était un petit constructeur italien qui, en plus d’être derrière la conception de la BMW Isetta, avait produit quelques uns des modèles sportives et Gran Turismo les plus intéressants des années 60/70 et qui, à leur époque, rivalisaient avec ceux de Ferrari et Aston Martin, se caractérisant par un design italien au cœur US, la marque utilisant toujours des V8 américains.

Ce n’est pas la première fois que Zagato se penche sur cette marque disparue participant aux premiers pas d’une tentative de renaissance de la marque avec la Iso Grifo 90 mais qui fut par la suite abandonnée puis avec Zagato IsoRivolta Vision Gran Turismo concept, un prototype virtuel crée pour le jeu Gran Turismo Sport. Petite info “people”, Andrea Zagato, visage parlant du carrossier milanais et l’époux de Marella Rivolta-Zagato, descendante directe de Renzo Rivolta, l’homme qui fut à l’origine d’Iso Autoveicoli Spa en 1952, devenu Iso Rivolta en 1962, puis d’Iso Motors en 1973 avant de disparaitre une année plus tard.


PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE
Le présent site Internet et l’ensemble de son contenu, y compris textes, images fixes ou animations, base de données, sont protégés par les droits d’auteur.
www.autoalgerie.com ne vous concède qu’une autorisation de visualisation de son contenu à titre personnel et privé et dans la mesure où vous êtes le légitime utilisateur final du site Internet, à l’exclusion de toute diffusion publique