Léger restylage pour la Renault Mégane

Renault revèle le restylage de mi-vie de sa compacte Mégane, aussi bien en Berline, Estate, R.S.tout en accueillant une nouvelle version R.S.Line ainsi que la nouvelle motorisation hybride rechargeable.

Après quatre année de service, la quatrième génération de la Renault Mégane s’offre un restylage de mi-vie pour faire à une concurrence qui s’est, soit totalement renouvelé à l’instar de la Volkswagen Golf et la Seat Leon ou bien restylée comme l’ont été la Peugeot 308 et l’Opel Astra, pour ne citer que ces modèles.

Esthétiquement, la Renault Mégane introduit notamment de nouveaux projecteurs LED Pure Vision, d’un bouclier redessiné ainsi que d’une nouvelle calandre tandis que la grille inférieure, également renouvelée, bénéficie d’une animation chromée dès le 3ème niveau d’équipement. Des entourages d’antibrouillard s’équipent désormais d’un jonc chromé et des déflecteurs d’air apparaissent au niveau de l’avant des passages de roues. Ce restylage permet à la Mégane d’afficher à l’arrière des feux avec un dessin plus fin, des qui deviennent dynamiques et une également une nouvelle jupe inférieure. Sur les côtés, Nouvelle Mégane profite d’un nouveau décor d’aile ainsi que d’un éclairage des poignées de portes. De nouvelles jantes sont également disponibles, de 16 à 18 pouces. Enfin et pour son lancement, la Megane facelift disposera de trois nouvelles teintes, le Cuivre Solar, le Gris Baltique et le nouveau Gris Highland.

Lire notre essai Renault Mégane, l’atour Losange

Au sein de l’habitacle, la Megane intègre de nouveaux écrans 9,3 pouces pour le multimédia et 10,2 pouces pour le tableau de bord et bénéficie de l’ensemble des prestations du système multimédia Renault EASY LINK. Les commandes de la console centrale et notamment celles de la climatisation qui intègrent l’affichage de la température, présentent un aspect modernisé devraient offrir, selon Renault, une meilleure ergonomie. De nouvelles selleries, un siège conducteur à réglages électriques et un nouveau rétroviseur électrochrome sans bordure sont également annoncés et ce, selon les niveaux de finitions.

Coté dotation, la Megane enrichit sa dotation avec de nouvelles aides à l’image de l’Assistant Autoroute et Trafic, système autonome de niveau 2, combinaison du régulateur de vitesse adaptatif (avec fonction Stop & Go) et de l’assistance de centrage dans la voie. Actif de 0 à 160 km/h, cet équipement est proposé sur des véhicules dotés d’une boîte automatique EDC. Par ailleurs, le régulateur de vitesse adaptatif déjà présent sur Mégane s’accompagne désormais d’une fonction Stop & Go, disponible avec les motorisations TCe 140 et 160 EDC FAP. D’autres améliorations des ADAS sont également annoncées comme le freinage actif d’urgence qui se renforce avec la détection des piétons, l’avertisseur d’angle mort qui dispose d’une portée accrue, l’alerte de franchissement de ligne qui gagne en efficacité en étant désormais complétée par l’assistant maintien de voie et autre alerte de somnolence qui détecte, à partir des mouvements du volant, la fatigue du conducteur et lui envoie un signal sonore et visuel pour l’inciter à faire une pause.

Renault fait bénéficier Nouvelle Mégane de la motorisation hybride rechargeable E-TECH Plug-in 160 ch. Avec sa batterie d’une capacité de 9,8 kWh (400V), la Mégane E-TECH Plug-in peut rouler en 100 % électrique jusqu’à 135 km/h et son système de gestion d’énergie lui permet d’afficher une autonomie de 50 kilomètres en cycle mixte (WLTP) et jusqu’à 65 kilomètres en cycle urbain (WLTP City), sans utiliser le moteur thermique. Disponible au lancement sur Nouvelle Mégane Estate, la motorisation E-TECH Plug-in sera également proposée sur la version Berline par la suite.

La Megane restylé dispose toujours du moteur 1.3 TCe de l’Alliance, équipé d’un filtre à particules. Il est disponible en versions 115, 140 et 160 chevaux, mais aussi désormais en version économique de 100 chevaux. Les versions 100 et 115 chevaux sont exclusivement associées à une transmission manuelle à 6 rapports. La version 140 chevaux laisse le choix entre boîte de vitesses manuelle à 6 rapports et automatique double embrayage EDC à 7 rapports tandis que la version 160 ch sera disponible avec une boîte automatique double embrayage EDC à 7 rapports. La Mégane sera également proposée en fin d’année avec le moteur 1.0 TCe de l’Alliance dans une version efficiente de 120 chevaux avec transmission manuelle, optimisée pour limiter la consommation et les émissions de CO2.

En motorisation Diesel, La Mégane propose deux versions de la motorisation Blue dCi 115, adaptée aux nouvelles normes de dépollution avec l’intégration d’un système de réduction catalytique sélective
(SCR) : 95 ch avec boîte manuelle 6 rapports en version économique et 115 ch avec boîte manuelle 6 rapports ou boîte automatique double embrayage 7 rapports pour les plus gros rouleurs.