30 ans de réunification allemande et 30 ans d’Opel d’Eisenach : ce mois d’octobre est à marquer doublement d’une pierre blanche pour le constructeur au Blitz.

Le 5 octobre 1990, c’est le chancelier allemand Helmut Kohl qui prenait le volant de la première Opel sortie des chaines d’Eisenach, une Opel Vectra 1.6i. Opel devenait ainsi l’une des premières entreprises à s’engager à créer de nouveaux emplois en Allemagne de l’Est. Pendant près de deux ans, quelque 200 employés ont produit annuellement 10.000 exemplaires de la familiale réputée dans un ancien hall de production de l’AutomobilWerk Eisenach (AWE). Depuis l’ouverture de l’usine actuelle en 1992, plus de 1,5 milliard d’euros ont été investis dans le site de Thuringe.

« Nous sommes très fiers de notre équipe à Eisenach et de l’excellent travail qui est réalisé ici depuis 30 ans, » a déclaré Michael Lohscheller, CEO d’Opel. « Que ce soit la Vectra, l’Astra, la Corsa, l’ADAM ou maintenant le Grandland X – ils sont tous sortis des chaînes avec la qualité reconnue aux ouvriers d’Eisenach. En investissant en Thuringe, nous avons également apporté une contribution importante à l’unité allemande. »

Opel a inauguré à Eisenach un nouveau système de production. Conçu selon les principes du lean manufacturing et équipé des systèmes les plus modernes, le site de Thuringe travaille avec une productivité et une qualité particulièrement élevées. D’importants travaux de modernisation ont été réalisés l’année dernière dans l’usine pour permettre l’arrivée de la plate-forme EMP2 du Groupe PSA. A cette occasion, c’est presque la totalité du site qui a été revue. Entre autres choses, le « mariage » – la liaison entre le châssis et la carrosserie – a été complètement modernisé et un processus de peinture plus efficace et plus écologique a été introduit.

L’usine peut ainsi envisager l’avenir l’esprit tranquille, grâce à ces ambitieux travaux de rénovation et à la production de l’Opel Grandland X. Ce modèle est une importante contribution à l’offensive d’électrification d’Opel. Car ce SUV qui a trouvé son marché – que ce soit en version hybride rechargeable ou en version thermique – sort des chaînes d’Eisenach.

Vue d’ensemble de tous les modèles Opel fabriqués à Eisenach :

  • Opel Vectra A de 1990 à 1992
  • Opel Astra F de 1992 à 1995
  • Opel Corsa B de 1993 à 2000
  • Opel Astra G de 1998 à 2003
  • Opel Corsa C de 2000 à 2006
  • Opel Corsa D de 2006 à 2014
  • Opel ADAM de 2013 à 2019
  • Opel ADAM Rocks de 2014 à 2019
  • Opel Corsa E de 2014 à 2019
  • Opel ADAM S de 2015 à 2019
  • Opel Grandland X depuis 2019
  • Opel Grandland X PHEV depuis 2020

Tout a commencé par un vote des ouvriers en 1990

Les deux pères fondateurs qui ont œuvré pour l’arrivée d’Opel à Eisenach sont Wolfram Liedtke et Louis Hughes. Liedtke, directeur général de l’AutomobilWerk Eisenach (AWE) et Hughes, ancien président d’Opel, se sont battus contre une forte opposition pour réussir à imposer le site. A l’origine, le combinat automobile de la République démocratique allemande (RDA) avait d’autres plans pour AWE. Toutefois, ces plans restaient depuis longtemps flous et l’avenir des employés d’Eisenach incertain. Opel décidait donc de faire une proposition bien argumentée. Liedtke réussissait alors à faire sortir l’AWE du combinat et Eisenach commençait à pouvoir se forger son propre destin.

Le personnel fit bloc derrière Liedtke, déterminé à sauvegarder l’usine et son avenir. Cette nouvelle orientation fut démocratiquement mise aux voix au cours d’une réunion du personnel en 1990. Louis Hughes, le président Opel, se rendit tout spécialement à Eisenach et répondit aux questions des employés. Après le comptage des voix, l’affaire était entendue : une grande majorité s’était décidée pour l’avenir avec Opel.

Tout s’enchaina ensuite très vite, toujours sous la devise « Opel parie sur Eisenach ». L’entreprise fut le tout premier constructeur européen à mettre en place des méthodes de fabrication complètement nouvelles avec l’arrivée du nouveau système de production d’Opel. Elles sont basées sur cinq grands principes : implication des employés, amélioration continue, contrôle qualité dès le départ, normalisation et délais d’exécution courts grâce à une logistique fluide.

Dès son ouverture, l’usine Opel d’Eisenach s’est posée également en référence sur le plan de l’environnement. Deux exemples qui montrent le souci de peser un minimum sur l’environnement : des boucles de recyclage pour réutiliser les déchets de production, ou une usine dernier-cri de retraitement de l’eau utilisée sur le site.


PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE
Le présent site Internet et l’ensemble de son contenu, y compris textes, images fixes ou animations, base de données, sont protégés par les droits d’auteur.
www.autoalgerie.com ne vous concède qu’une autorisation de visualisation de son contenu à titre personnel et privé et dans la mesure où vous êtes le légitime utilisateur final du site Internet, à l’exclusion de toute diffusion publique.