Volkswagen entre dans le secteur en pleine expansion de l’autopartage avec le lancement de WeShare à Berlin, introduisant avec 1500 e-Golf sur les routes un parc de véhicules 100 % électrique qui fonctionneront à l’énergie verte.

Les 1500 Volkswagen e-Golf seront suivis par par 500 e-up! au début de l’année prochaine, puis par les premières unités de la nouvelle ID.3 100 % électrique après sa mise sur le marché mi-2020. WeShare est un système « free-floating », sans stations de location, qui fonctionne via une application. Un élargissement de WeShare, initialement à Prague, en collaboration avec Skoda, puis à Hambourg, est prévu pour 2020.

Au départ, le service WeShare couvrira une zone d’environ 150 km² dans le centre-ville et au-delà de la ceinture périphérique ferroviaire de la ville. La zone sera ensuite étendue, parallèlement à l’augmentation du nombre de véhicules. Dès le lancement du système, les clients pourront bénéficier d’un tarif attractif de 0,19 € par minute. Ils seront également dispensés des frais d’inscription et d’aéroport. À compter du mois de septembre, les tarifs proposés seront répartis en trois catégories, avec un prix moyen de 0,29 € par minute.

Les clients devront posséder un smartphone et une carte de crédit, être âgés de 21 ans minimum, être titulaires du permis de conduire depuis au moins un an et disposer d’une adresse en Allemagne.

WeShare chargera sa flotte sur le réseau de charge public de Berlin, y compris les nouveaux points de charge nouvellement créés dans 70 succursales des supermarchés Lidl et Kaufland. Volkswagen a récemment conclu un partenariat avec ces entreprises du Groupe Schwarz afin de garantir le fonctionnement de ses véhicules électriques et de poursuivre le développement de l’infrastructure de charge dans les espaces publics dans le cadre de son offensive d’électro-mobilité.

Après le lancement du système, les véhicules WeShare seront récupérés et chargés par les employés du service WeShare lorsque le niveau de la batterie sera faible. Plus tard, les utilisateurs seront incités à recharger les véhicules eux-mêmes.