Mercedes-Benz offre une profonde refonte pour la Classe E, considérée par beaucoup comme le « cœur de la marque », à l’occasion de la mi-vie de cette dixième génération.

Avec plus de 14 millions de berlines et de breaks livrés depuis 1946 et plus de 1,2 million de ventes depuis le lancement en 2016 de l’actuelle génération, la Mercedes-Benz Classe E s’offre un restylage assez marquant avec des phares au design remanié (projecteurs LED hautes performances de série, phares MULTIBEAM LED en option), une calandre et des pare-chocs avant au design repensés ainsi que des feux arrière redessinés et désormais horizontaux qui redéfinissent la poupe de la berline à l’Étoile. Le nuancier de la Classe E s’est enrichi de trois nouvelles peintures à l’occasion de l’actualisation : argent hightech, gris graphite métallisé et argent Mojave. Le programme de jantes lui aussi étoffé avec entre autres des roues aérodynamiques qui contribuent en outre aux économies de carburant et donc au développement durable.

De nouveaux coloris d’équipement et matériaux valorisent l’intérieur. Parmi ces nouveautés figurent les nouvelles combinaisons de couleurs gris magma/gris neva (Avantgarde), noir/marron noix (Exclusive) et gris magma/beige macchiato (Exclusive), ainsi que les boiseries en frêne à pores ouverts argent ou en ronce de noyer fondente, et les inserts décoratifs en aluminium brossé et aluminium façon carbone. Les sièges sont également nouveaux avec un design plus sportif et, si la taille du conducteur est indiquée sur l’écran média ou via Mercedes me, le siège se place automatiquement dans une position idéale que l’automobiliste n’aura plus qu’à affiner.

Mais c’est surtout le nouveau volant multifonction avec détection « Hands-Off » désormais en mode capacitif car pour signaler aux systèmes d’assistance qu’il continue de piloter la Classe E, le pilote n’a qu’à saisir le volant alors qu’auparavant, un léger mouvement directionnel, était nécessaire en guise de feedback. Le pilotage des fonctions de commande du combiné d’instruments et de l’écran média s’effectue via l’effleurement des boutons Touch-Control. Le principe physique utilisé pour les boutons Touch-Control n’est plus optique, mais capacitif.

La nouvelle Classe E bénéficie d’un système multimédia MBUX (Mercedes-Benz User Experience) de dernière génération. Elle est équipée de série de deux grands écrans au format 12,3″/31 cm juxtaposés pour un effet écran large. Selon son humeur ou l’ambiance intérieure, l’utilisateur peut choisir entre quatre styles d’affichage ( Classic, Sport, Progressif et Discret).

Nouvelle génération de systèmes d’assistance à la conduite

Bardé de technologies d’aides à la conduite, la Classe E embarque l’assistant de régulation de distance DISTRONIC actif avec adaptation de la vitesse basée sur l’itinéraire, l’assistant d’encombrements actif, l’assistant directionnel actif, le freinage d’urgence assisté actif ; désormais aussi avec fonction de changement de direction dans le Pack Assistance à la conduite, l’assistant d’angle mort actif – désormais aussi avec avertisseur de sortie du véhicule, le pack Stationnement avec caméras panoramiques avec une nouvelle vision latérale élargie et, pour la première fois, le stationnement automatique sur les places en créneau et en bataille, mais aussi sur des emplacements marqués.

L’offre de moteurs ultra efficients, dépollués et puissants couvrira pour les modèles essence une plage de puissance comprise entre 156  et 367 ch, et pour les moteurs diesel entre 160 et 330 ch.

Un moteur essence quatre cylindres (M 254) associé à un alterno-démarreur intégré de deuxième génération offrant un gain de puissance de 15 kW maxi et de couple de 180 Nm viendra pour la première fois compléter le programme de motorisations. Les modèles animés par ce moteur seront dotés d’un réseau de bord de 48 V. Grâce à la récupération d’énergie et la possibilité de rouler en mode croisière, moteur coupé, le modèle essence est très efficient.

Mercedes-Benz a regroupé pour la première fois dans son M 254 toutes les innovations de la famille de moteurs 4 et 6 cylindres essence et diesel modulaire. Parmi ces nouveautés figurent le revêtement des cylindres NANOSLIDE, le honage des cylindres CONICSHAPE (honage en trompette) et le post-traitement des gaz d’échappement placé directement sur le moteur. Autre nouveauté : le turbocompresseur à segment de piston avec liaison des flux, un perfectionnement de la technologie Twin-Scroll, pour une réponse plus spontanée de la suralimentation. Si nécessaire – et en particulier lorsque le moteur thermique tourne à bas régime, un compresseur électrique additionnel génère rapidement la pression de suralimentation et contribue ainsi à une réactivité très dynamique.

Disponible pour la première fois dans la Classe E, le moteur essence à six cylindres en ligne (M 256) dispose lui aussi de l’ISG. L’offre de motorisations est complétée par le six cylindres diesel (OM 656). Sur ce moteur, ainsi que la version quatre cylindres OM 654, le post-traitement des gaz d’échappement a été élargi.