La troisième génération de Fiat 500 est totalement revue en étant plus spacieuse, plus technologique,  avec nouveau style et surtout électrique.

La Nouvelle 500 reste une voiture de ville emblématique reprenant les proportions stylistiques des précédentes générations et un design épuré. Classique et cool, elle est ancrée dans 63 ans d’histoire. L’avant, qui accueille un logo 500 dédié à la place de Fiat, est plus vertical et moins fuyant comme sur la version de 1957 tandis que la ligne de séparation qui, dans la première génération, démarquait le volume du capot des phares circulaires est aujourd’hui réinterprétée, surlignant l’ellipse du phare par un cil intégré au capot. Les feux, toujours ronds et iconiques, sont très technologiques alors que désormais les poignées de porte disparaissent pratiquement. Une simple encoche permet d’en assurer l’ouverture, électriquement. De profil, la nouvelle Fiat 500 garde un lien étroit avec la génération sortante concernant la ligne de toit et les custodes tout en s’offrant une ligne de ceinture plus marquée relié au capot, un emplacement des rétroviseurs revu et, comme écrit plus haut, des poignées de portes électriques. La partie arrière adopte un hayon plus stylé et plus large, fruit des nouvelles dimensions de la petite icône italienne ( plus large et plus longue de 6 cm et un empattement allongé de 2 cm ), deux feux plus larges et un nouvel emblème graphique qui s’embellit d’une bordure bleu clair, transformant le zéro final en la lettre E.

À l’intérieur, la Nouvelle 500 est complètement nouvelle, tout en conservant des références claires aux éléments de la première génération. Comme un architecte d’intérieur, le Centre Style Fiat a réaménagé l’habitacle en répartissant efficacement les volumes, et ce dans une grande simplicité formelle, une esthétique très aboutie et une grande clarté visuelle. On peut le constater à la vue du tableau de bord, large et élancée. On le voit également au traitement des espaces de rangement modulaires entre les sièges avant, là où se trouvait au préalable le levier de vitesse, améliorant ainsi considérablement la sensation d’habitabilité. Les passagers disposent de plus d’espace à l’arrière pour les épaules et les jambes, tandis que le fond plat de la voiture où sont logées les batteries au lithium ne compromet en rien le volume du coffre à bagages, qui reste inchangé. Il en résulte un environnement très soigné et sobre aux lignes nettes et harmonieuses, avec moins de boutons. Comme la Fiat 500 Hybrid Launch Edition récemment lancée, la version électrique pourra disposer, selon les finitions, d’un revêtement de sièges en ‘’Seaqual’’ à base de plastique récupéré en mer, ou en éco cuir en lieu et place de cuir véritable.

La troisième génération de 500 est la première voiture du Groupe FCA à être équipée du nouveau système d’infotainment Uconnect 5 et son écran tactile haute définition de 10,25’’ en format horizontal 16:9, utilisant le système d’exploitation Android Automotive et compatible avec Apple CarPlay en mode sans fil. Le système est également en mesure d’offrir les mêmes fonctionnalités pour Android Auto.

Conduite autonome de niveau 2 et connectivité

La Nouvelle 500 n’est pas seulement une citadine électrique. Elle va encore plus loin : elle passe littéralement au niveau supérieur en étant la première voiture de son segment à proposer une conduite autonome de niveau 2.

La technologie de surveillance par caméra frontale permet de contrôler toutes les zones de la voiture. Le système de Cruise Control Adaptatif Intelligent (IACC) freine ou accélère le véhicule en fonction des conditions de circulation et des autres usagers : voitures, cyclistes, piétons. Le système Lane Centering maintient la voiture au milieu de la voie lorsque les marquages au sol ​​sont correctement identifiés.

L’Intelligent Speed ​​Assist lit les panneaux de limitation de vitesse et recommande d’en suivre les indications, tandis que le système Urban Blind Spot utilise des capteurs à ultrasons pour surveiller les angles morts et avertir de la présence de tout obstacle via un voyant triangulaire situé sur les rétroviseurs extérieurs. Le détecteur de fatigue Attention Assist recommande au conducteur de faire une pause lorsque cela s’avère nécessaire. Enfin, les capteurs 360° offrent une vue à la verticale de la voiture pour faciliter des manœuvres complexes ou éviter tout obstacle lors du stationnement.

Sous le capot, la Fiat 500 embarque un moteur électrique d’une puissance de 87 kW, permettant une vitesse maximale de 150 km/h (autolimitée), une accélération de 0 à 100 km/h en 9,0 secondes et de 0 à 50 km/h en 3,1 secondes et les batteries lithium-ion d’une capacité de 42 kWh donnent à la Nouvelle 500 une autonomie allant jusqu’à 320 km en cycle WLTP.

La Nouvelle 500 dispose de trois modes : Normal, Range et Sherpa, qui peuvent être sélectionnés en fonction du style de conduite et des conditions d’utilisation.

En particulier, le mode Sherpa optimise les ressources d’énergie disponibles pour assurer au conducteur d’atteindre sa destination. Ce mode intervient sur plusieurs composants pour réduire la consommation d’énergie au minimum et permettre d’atteindre confortablement la destination définie sur le navigateur ou la station de charge la plus proche. Tout comme un Sherpa de l’Himalaya qui est en charge de toute l’expédition et la guide vers sa destination, ce mode de conduite ajuste différents paramètres : vitesse maximale, limitée à 80 km/h ; réponse de l’accélérateur ; désactivation du système de climatisation ou des sièges chauffants (le conducteur a la possibilité de les réactiver à tout moment).

Le mode « Normal » est aussi proche que possible de la conduite d’un véhicule disposant d’un moteur thermique tandis que le mode « Autonomie » active la fonction « conduite via une pédale ». En sélectionnant ce mode, il est pratiquement possible de conduire la nouvelle 500 avec la seule pédale d’accélérateur. La relâcher provoque une décélération beaucoup plus importante qu’avec un moteur à combustion classique, presque comme si l’on appuyait sur le frein. La pédale de frein doit néanmoins être actionnée pour arrêter complètement la voiture. Avec une utilisation quotidienne et un peu d’expérience, il est possible de conduire en utilisant uniquement la pédale d’accélérateur.