Carlos Ghosn, PDG de Nissan , va être entendu par le parquet de Tokyo pour violation présumée de la réglementation financière japonaise, rapporte lundi le quotidien Asahi Shimbun.

Selon le site internet du journal, Carlos Ghosn, qui est également PDG de Renault, est suspecté d’avoir sous-évalué sa propre rémunération dans des rapports financiers. Il a accepté de parler à la justice, ajoute Asahi.

Considéré comme l’homme qui a sauvé Nissan de la faillite, Carlos Ghosn est l’un des rares dirigeants étrangers à la tête d’une entreprise japonaise dont il est président depuis 2001, soit deux ans après l’acquisition par le constructeur automobile français d’une participation dans le groupe japonais.

Avec Reuters