Le constructeur de Gaydon a dévoilé l’Aston Martin V12 Speedster, une spectaculaire “barquetta” produite uniquement à 88 exemplaires.

Concurrente des McLaren Elva et Ferrari Monza SP2. Produite à seulement 88 exemplaires, elle est un hommage à l’Aston Martin DBR1 qui a remporté les 24 Heures du Mans 1959 . L’Aston Martin V12 Speedster hérite du V12 5.2 litres de l’Aston Martin DBS Superleggera avec une puissance de 700 chevaux et 753 Nm d couple, accouplé à la transmission automatique à huit rapports ZF. Le V12 Speedster est capable d’accélérer à 100 km/h en 3,5 secondes et une vitesse de pointe limitée à 300 km/h.

Utilisant la dernière architecture en aluminium d’Aston Martin, le V12 Speedster utilise des éléments des modèles DBS Superleggera et Vantage pour créer sa propre plate-forme unique. Avec son avant indépendant à double triangulation et sa suspension arrière multibras avec ressorts hélicoïdaux et amortissement adaptatif offrant les modes Sport, Sport + et Track, le V12 Speedster bénéficie également de jantes en alliage de 21 pouces à verrouillage central de série. Les freins en carbone-céramique de 410 mm sur l’essieu avant et 360 mm à l’arrière sont également des équipements standard.

Miles Nurnberger, directeur du design, Aston Martin Lagonda, a déclaré: «Avec le V12 Speedster, nous remontons un peu et regardons notre passé pour trouver l’inspiration. Depuis le lancement de DB11, tout est concentré et très tourné vers l’avenir. Ici cependant, nous trouvons un tempo différent. Il y a une lignée claire de la DBR1 gagnante du Mans 1959 à notre concept de centenaire CC100 Speedster en 2013. Il y a aussi un peu de DB3S de 1953 dans la section médiane, c’est donc vraiment notre dernière incarnation du concept Speedster. Il est également inspiré par les avions de chasse autant que par notre histoire, et il a été créé pour offrir une expérience incroyablement viscérale, d’où la raison pour laquelle il s’agit d’un V12 plutôt que d’un V8. Avec le V12 Speedster, nous amplifions toutes les cordes émotionnelles que nous pouvons au maximum absolu. »

Nurnberger ajoute: «Pas de toit ni d’écran, un gros moteur, bas, avec de larges épaules et un style exagéré et émotionnel avec deux bosses et la colonne séparant le conducteur et le passager. L’arrière léger et bas contraste avec la calandre audacieuse et élargie, les phares uniques et la narine du capot à l’avant, une narine du capot que nous n’avons pas fait depuis très longtemps. C’est une astuce visuelle pour nous permettre de gagner de l’espace pour le V12 tout en recréant un évent emblématique. »

Née d’une nouvelle collaboration passionnante avec Boeing et créée par le service de personnalisation sur mesure de la marque “Q by Aston Martin “, cette livrée saisissante prend l’inspiration du légendaire avion de chasse F / A-18 et est finie en argent Skyfall, avec un noir satiné contrastant sur les embouts d’échappement et autre grille. Le thème sombre se retrouve à l’intérieur, avec du chrome foncé satiné, de l’aluminium usiné, du cuir noir, du textile technique noir, des tapis noirs et des poignées de porte Aston Martin rouge vif.

La spécification intérieure repousse de nouvelles limites, en utilisant un mélange de matériaux traditionnels et modernes. La fibre de carbone structurelle satinée contraste avec le cuir de selle artisanal traditionnelle, le chrome, l’aluminium et même le caoutchouc imprimé en 3D. Visuellement et physiquement, l’intérieur réduit la masse, pour un style plus mince et efficace, mais qui conserve toute l’émotion et le savoir-faire pour lesquels Aston Martins est réputée. Devant le passager se trouve un sac en cuir amovible à la place d’une boîte à gants traditionnelle, tandis qu’il y a un espace de rangement supplémentaire sous les bosses arrière pour les bagages.