Le Danemark a plaidé vendredi pour que chaque Etat membre de l’Union européenne soit autorisé à interdire d’ici 2030 la vente de voitures à moteur diesel et essence dans l’UE.

Le Danemark, soutenu par dix autres pays de l’Union européenne, appelle à une stratégie visant à éliminer progressivement les véhicules diesel et à essence, notamment en permettant une interdiction des ventes au niveau des Etats membres d’ici à 2030 dans le cadre de la lutte contre le changement climatique.

“Nous devons reconnaître qu’il faut faire vite”, a déclaré Dan Jorgensen, ministre danois du Climat et de l’Energie, interrogé par Reuters à l’issue d’une réunion des ministres de l’Environnement de l’UE, qui s’est déroulée à Luxembourg.

Le bloc communautaire compte réduire les émissions de dioxyde de carbone de 40% d’ici 2030 et la Commission européenne souhaite les ramener à zéro d’ici 2050 dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique.

Et si la proposition a été soutenue par dix autres pays, la Lituanie, la Lettonie, la Slovénie, la Bulgarie et plusieurs autres États membres ont toutefois jugé plus urgent de colmater la “fuite de carbone” que représente la vente en Europe de l’Est de véhicules d’occasion venant de l’Ouest