Accueil du site > Actualité > Actualité > Zoom sur les « SuperCar » du Salon - Partie 1/2

86e Salon de Genève (Live) : Zoom sur les « SuperCar » du Salon - Partie 1/2

1 commentaire

Publié le mercredi 9 mars 2016 à 14:13, par Dalil C.

Cette édition 2016 du Salon de Genève a été marquée par une profusion de SuperCar, l’occasion donc de faire un zoom sur les principales actrices de ce segment ultra-exclusif.

Après le zoom sur les principaux préparateurs présents à cette édition 2016 du Salon de Genève, voici venu le tour des SuperCar, HyperCar et même UltraCar pour certaines, au vu de leurs puissances et performances démesurées. Et il y en a cette fois-ci ! Elles sont incontestablement les stars de cet événement helvétique, toutes les grosses marques de ce monde ultra-exclusif se sont donné le mot pour faire bonne figure cette année.

Voici donc les principales actrices de ces segments :

Bugatti Chiron

Tout d’abord celle qui est sans doute « LA » star de cet événement, la Bugatti Chiron qui, pour rappel, a eu droit, contrairement aux autres, à un sujet dédié. Remplaçante de la Veyron, la Chiron se devait de faire plus, de repousser encore plus loin les limites et d’être plus luxueuse, et c’est chose faite.Les ingénieurs et designer allemands, oui la marque est française mais appartient à Volkswagen, ont bien bossé sur ce coup. Belle gueule, habitacle au summum du luxe et un W16 de 1 500ch ! Le record de vitesse devrait tomber sous peu. Cette Chiron est affichée à 2 400 000 euros.

Pagani Huayra BC

La Pagani Huayra était à la base assez bestiale, mais la marque de ce modèle a pondu une version encore plus radiale avec l’édition limitée BC, initiales du défunt collecteur italien Benny Caiola et tout premier client de la marque. La Pagani Huayra BC fait gonfler le V12 6,0 l bi-turbo qui passe de 730 à 789 ch, et le couple de 1 000 à 1 098Nm. Les passages de rapports de la boîte de vitesses passent de 150 à 75 millisecondes et son poids baisse de 132 kg, soit pesant 1 218 kg au total. Une nouvelle recette qui lui permet de revendiquer 3 sec au 0 à 100 km/h et 350 km/h de vitesse de pointe. Elle ne sera produite qu’à 20 exemplaires qui seront cédés à 2 300 000 euros.

Lamborghini Centenario LP770-4

BMW fête cette année ses 100 ans, une célébration qui coïncide également avec le centième anniversaire de Ferruccio Lamborghini, fondateur de la marque qui porte son nom. Afin de rendre hommage à cet événement, Lamborghini présente la Centenario LP770-4. Il s’agit du modèle le plus puissant de l’histoire de la marque italienne.Comme son nom l’indique, la Centenario développe 770ch, une cavalerie tirée d’un V12 6.5 l atmosphérique. Grâce à l’emploi quasi exclusif de carbone, elle n’affiche que 1 520 kg sur la balance. Elle abat le 0 à 100 km/h en 2.8 sec, le 0 à 300 km/h en 23.5 sec et revendique 350 km/h de vitesse pointe. Seuls 40 exemplaires seront produits, dont la moitié en configuration roadster, et tous sont déjà vendus pourla modique somme de 1 750 000 euros.

Koenigsegg Regera

La rivale toute désignée et la plus sérieuse de la Bugatti Chiron, la toute dernière évolution de la Regera du constructeur suédois Koenigsegg, est plus légère avec ses 1 590 kg et aussi puissante que l’alsacienne avec ses 1 500 ch et 2 000 Nm de couple, une cavalerie qui est fournie par un V8 5.0l bi-turbo et trois blocs électriques.C’est d’ailleurs le seul point qui remet la Chiron en selle puisque cette dernière ne compte que sur son bloc thermique. Néanmoins, la Koenigsegg Regera abat le 0 à 100 km/h en 2.8 secondes, le 0 à 200 km/h en 6.6 sec, le 0 à 300 km/h en 10.9 sec et enfin le 0 à 400 km/h en… 20 sec ! La suédoise qui ne sera produite qu’à 500 exemplaires est, par contre, moins onéreuse puisqu’elle est affichée à 1 700 000 euros.

La suite dans la partie 2 ....

Portfolio

Lire également

Volkswagen : Arteon, le nouveau fastback premium s’annonce (Vidéo)

Vos commentaires

  • ]Le 10 mars à 09:22[, par VeyronBugatti

    Stéphane WINKELMANN va quitter Lamborghini avec la Centenario pour aller s’occuper des voitures sport chez Audi !!!

Répondre à cet article