Accueil du site > Actualité > Voyage à l’intérieur de L’ADN Nissan

Datsun Nissan Automuseum : Voyage à l’intérieur de L’ADN Nissan

36 commentaires

Publié le lundi 30 décembre 2013 à 00:52, par Dalil C.

C’est dans le cadre du Nissan Media Tour et à l’invitation de Nissan Algérie, que nous avons eu le privilège de visiter l’un des hauts-lieux de la marque Nissan, là où sont conservés les modèles historiques de la firme, ceux qui ont fait son histoire depuis l’époque Datsun, voici le « Datsun Nissan Automuseum ».

DNA, pour Datsun Nissan Automuseum, le lieu où Nissan conserve les véhicules qui auront marqué son histoire, dans une collection appelé « Nissan Heritage Collection ». Les lettres DNA sont aussi la retranscription du l’abréviation ADN en anglais, pas usurpé, puisque ce lieu abrite les gènes de la marque et son évolution est répertoriée sur place. Un lieu qui n’est pas ouvert au public situé a l’intérieur même de l’usine Nissan de Zama, une dans la préfecture de Kanagawa, située à une quarantaine de kilomètres de Tokyo. Ce sanctuaire a été ouvert, exceptionnellement et dans le cadre du Nissan Media Tour, aux journalistes. Un privilège que nous partageons avec vous !

Dès l’entrée, le ton est donné, une Nissan Skyline 2000 GT-R accueille les visiteurs, une très belle monture qui rappelle les muscle-car américaines. Cette voiture produite au début des années soixante-dix à un peu moins de deux-cent unités est, de ce fait, une rareté. Aux côtés de cette Skyline qui ouvre le bal, cinq autres véhicules dont une Sunny, une Cherry (deux R...) et une Leaf, s’exhibent à l’entrée. Cette dernière lie le passé à l’avenir, symbolisant l’avancée technologique de Nissan, mais aussi le futur.

Passé ce hall d’entrée, l’accès au sanctuaire est délimité par un rideau métallique frappé d’une inscription on ne peut plus claire : « Nissan Heritage Collection » et c’est justement derrière ce rideau que les choses sérieuses commencent.

Une fois ouvert, c’est un vaste hangar que l’on découvre, et qui abrite 330 véhicules de tous genres dont 70% sont en état de marche. Ils sont placés par ordre chronologique mais aussi par type. Ils brillent tous de mille feux. La délégation de journalistes est scindée en plusieurs groupes d’une dizaine de personne afin de faciliter cette visite mémorable. Chaque groupe est accompagné d’un guide et d’une traductrice.

Le périple commence par des véhicules datant des années trente, quarante, cinquante et soixante. Des véhicules rares, d’exception parfois, qui font face au groupe. Le guide portant une casquette Nissan passe en revue quasiment chaque modèle avec, sous le bras, un gros porte document qui fait office d’antisèche. Il raconte l’histoire de chacun de ces models, Skyway, Skyline, Prince, Cedric, Gloria, Fairlady, mais aussi la TAMA, premier véhicule électrique produit en 1946 pour pallier à la carence pétrolière d’après-guerre, un véhicule qui affichait une autonomie de 96.3km et une vitesse de pointe de 35.2km/h. Il y avait aussi une Austin ! Puisque la firme nippone a fabriquée des Austin au profit de la marque anglaise, c’est d’ailleurs une partie importante de l’histoire de la marque puisque le guide déclarera que Nissan a beaucoup appris grâce à cette collaboration.

La deuxième allée de cet entrepôt est dédiée aux années soixante dix, quatre vingt et quatre vingt dix. Elle accueille la première Skyline GT-R de 1969, la Fairlady Z de 1979 sur laquelle Nissan avait utilisé pour la première fois la lettre Z. Aussi, la Cherry, premier modèle traction de la marque, produit en 1979. Il y a aussi la Gazelle et son fameux turbo-intercooler, un turbo qu’avait accueilli pour la première fois une Cedric, en 1980, puis en 1983 la Skyline. Sans oublier les différents modèles de la légendaire Sunny, le Safari connu aussi sous le nom Patrol, l’exotique PAO, la Sunny Vanette, la Bluebird Turbo X qui a fêté les cinquante ans de la marque, la première mouture du Cube, la Cedric CIMA laquelle, pour anecdote, porte le nom de la montre de son concepteur. Il y avait aussi la March, plus connue sous l’appellation Micra et enfin toutes les générations de Skyline GT-R des trois décennie précités, avec la belle E-BNR32 troisième du nom de 1989 à 1994, la sublime E-BCNR33 de 1995 à 1998 et la somptueuse GF-BNR34 de 1999 à 2002, que le guide passe en revue une à une.

Arrivé à la cinquième génération, la GF-BNR34, un journaliste indien, vrai passionné, pose une question sur la GT-R E-BNR32, troisième du nom. Le guide rebrousse chemin jusqu’au modèle en question et répond à la question, puis ajoutera, en toute discrétion et humilité, qu’il est à l’origine de son design extérieur !!! Rien que ça. Le guide était un ancien designer Nissan et qui plus est, faisait partie de l’équipe à l’origine du dessin de la troisième génération Skyline dont le projet avait pris quatre ans ! Surpris par cette information, le journaliste indien lui demande de poser devant cette dernière - voir photo - ce qu’il acceptera de faire après beaucoup d’insistance, mais finira par se retirer rapidement. La traductrice expliquera qu’il était gêné et confus par tant de considération ! Un ancien designer de la marque qui fait maintenant office de guide, pour finir paisiblement sa carrière, en toute simplicité. Tout ça donne une idée sur l’état d’esprit des japonais et de leur éducation.

Après ce moment d’émotion, la circuit se poursuit, direction l’allée spécifique aux modèles des année deux-mille, qui accueille plusieurs concepts électriques basés sur des modèles de production comme le X-Trail. Aussi l’un des modèles qui aura marqué l’époque, la Fairlady Z, appelée aussi 350Z pour finir sur la dernière génération de la radicale GT-R, communément appelée Godzilla.

La visite prend fin au niveau des espaces dédiés aux voitures de compétition, que ce soit des modèles ayant participé aux Grand-Prix japonais, aux Super GT, Super Silhouette, des modèle taillés pour l’endurance, ainsi qu’aux rallyes, dont certains ont été conservés en l’état, avec la tôle froissée pour garder leur authenticité.

Cette visite en ce lieu qu’est le « Datsun Nissan Automuseum » restera un moment mémorable et unique qui aura été fort en émotions et en découvertes. Quatre-vingt-deux ans d’histoire que racontent 300 véhicules que tout bon passionné d’automobile rêverait de vivre.

Portfolio

Lire également

Car Of The Year 2017 : Voici les sept finalistes
Nissan : Le X-Trail muscle son offre
Volkswagen : Retour sur l’histoire de la Golf 28 

Vos commentaires

  • ]Le 30 décembre 2013 à 03:12[, par mizand

    Désolé, je trouve ce musée décevant, autant par l architecture hangar, l espace, la manière d exposer..., à 1000 lieux des allemands et américains
    - BMW http://www.executivetravel.com/wp-c...
    - http://farm3.static.flickr.com/2076...
    - CHRYLER http://www.autofile.ca/photo/A/2485...

  • ]Le 30 décembre 2013 à 06:06[, par Dalil C.

    @ mizand : Desolé l’ami mais c’est vraiment incomparable, le DNA n’est pas un musée ouvert au public ou là il faut briller de mille feux pour impressionner les visiteurs, le DNA est un lieux exceptionnel pas par son écrin mais plutôt par son contenu, ou Nissan conserve toute son histoire.

    Je préfère de loin ce genre de lieu simpliste ou on te laisse voir de très très près ses bijoux uniques, dont certains sont réellement exceptionnels car unique, même les toucher, je dirais même les caresser ... et aussi avoir l’honneur et le privilège de faire la visite avec un ancien désigner de la marque qui nous a donné une grande leçon d’humilité et de simplicité, un détail qui a lui seul change vraiment tout !

  • ]Le 30 décembre 2013 à 07:43[, par mizand

    Ça reste un point de vue, mais c est vrai que vous êtes des privilégier, mais ça, on le savait déjà.

  • ]Le 30 décembre 2013 à 07:57[, par Sayuri

    @Mizand, une bague venue de la maison Cartier reste une Cartier même sans son écrin bordeaux & or si typique de la marque. Idem pour Nissan,
    " peu importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse" et ça démarque aussi la réflexion nippone : tout en simplicité, pas de tenue d’apparat mais que des bombes technologiques & inédites !
    La rencontre avec le guide a dû être des plus émouvantes, ce gars s’est occupé du design de la Skyline 3G ( haha ) et coule des jours paisibles, sans faire le coq..On a bcp à apprendre du comportement nippon.

    God bless Japan !

  • ]Le 30 décembre 2013 à 08:02[, par mizand

    Je ne sais pas à ce que vous reprocher à ce genre d endroit, c est pas seulement beau, mais ludique et éducative.
    http://blogautomobile.fr/visite-mus...
    c est reconnu que culturellement les Japonais ne mettent pas assez en valeur leur histoire automobile comparativement à d autres pays, c est sans nulle doute qui ils ont déjà une longue histoire contrairement aux américains et plus humble que les allemands.
    Pour les préférences, pour moi c est comme une salade de fruits, il faut un bon mélange pour que ça soit meilleur.

  • ]Le 30 décembre 2013 à 08:11[, par Sayuri

    On reproche rien aux endroits du genre du Porscheplatz & autres mais à chaque nation de sa manière de faire, son comportement...
    On ne peut renier le fait que Nissan préfère privilégier le produit que de privilégier le contenant :-)

  • ]Le 30 décembre 2013 à 08:13[, par mizand

    il faut pas oublier une marque c est du marketing. Ne comprenez pas que j aime pas, bien au contraire, juste il faut reconnaitre et ce rappeler qu on joue dans la cours des grands et le niveau est élevé, et que sur point il faut qu ils se battent les japonais. Pour acheter j irai chez les japonais, pour l’ivresse chez les autres et le problème c est que la plupart d entre nous ont une dépendance à la voiture. On prend l exemple des Américains, actuellement ils ont de moins bonne voitures, mais ils vont mieux savoir les mettre en valeur. En plus ça se ressent sur le plaisir de conduire, conduire une japonaise comme une corolla ou une civic, ont aura beaucoup oins de plaisir à la conduire que concurrente outre mer, mais plus fiable, comme je le disais sur un autre post. Mais chacun son appréciation.

  • ]Le 30 décembre 2013 à 08:17[, par Dalil C.

    @ Mizand : Lais il n’y a aucun reproche à faire au sujet des musées que tu cites, c’est par contre toi qui fais des reproches au DNA :)

    Même si a la base, oui je peux faire un petit reproche à ses musées, où tu y vas pour voir. Au DNA tu vois, tu touches, tu sens et tu entends ... dans un coin de ce hangar y a même un espace dédié à l’entretien avec un pont élévateur !

    Et je reviens sur le fait que dans les musées de BMW, Mercedes, Porsche ou autres marques, tu n’as pas d’ancien designer de la marque, qui a laissé sa patte gravée à jamais dans l’histoire, ont guise de guide ;)

  • ]Le 30 décembre 2013 à 09:08[, par mizand

    @DalilC sur le rapprochement, comme déjà dit vous êtes des privilégiés, pas comme nous, mais heureusement que vous nous faites partager cela.
    Le reproche, et je reprends l observation de Sayuri (la japonaise) « une bague venue de la maison Cartier reste une Cartier même sans son écrin bordeaux & or si typique de la marque », la vous avez détruit toute ma raison d être professionnelle et d’étude, le ramage doit valoir le plumage, faire le rêve, ravir l émotion, développer les sens, c est ce que j aime, là il y a de la matière à développer, mais que je retrouve pas (peut être parce que je ne suis présent - il fallait m inviter :-P), c est bien, mais pas formidable, ce concept aurai pu être développer à l extrême, de tête, j aurai bien vu une reconstitution des anciennes chaines de montage et la présentation de vrais outils pour vraiment se mettre en condition. C est peut être une vision personnelle, mais on est là pour le partage. Je regardais hier un reportage sur le usée de Toyota en Californie et le reproche fait par les américains, rejoignent mon avis en disant qu ils ne comprenaient comment le manque de mise en valeur des véhicules les étonnés comparés aux expo des marques US.
    Voici quelques photos que j ai prises lors d un simple rassemblement de voitures
    - http://i.ebayimg.com/00/s/NzUwWDEwM...
    - http://i.ebayimg.com/00/s/NzUwWDEwM...
    - http://i.ebayimg.com/00/s/NzUwWDEwM...

  • ]Le 30 décembre 2013 à 09:29[, par mizand

    De toute façon vous savez bien que je roule en Nissan, mais sous un autre nom, peut être si ça aurai était le nom Nissan je ne l aurai pas acheté, car les services, revente et l image de marque des ses 2 marques sont aux antipodes, (mais sous le non Nissan au Japon) et j ai eût 3 japonaises ces 3 dernières années.

  • ]Le 30 décembre 2013 à 09:56[, par Fuel

    Ah le rêve, voir les anciennes Skyline et les anciennes Z de prêt ça vaut vraiment le détour.

    La R34 reste pour moi un chef d’œuvre que même la nouvelle GT-R ne dépasse pas. Deux turbos dans un 6 cylindres en ligne pour sortir 320ch d’un 2,6 fallait le faire. Moi qui n’aime pas les moteurs turbo à la base j’avoue que j’aime celui là ( C’est peu être l’effet du jeu Gran Turismo :-)) )...

  • ]Le 30 décembre 2013 à 11:29[, par nadir307

    l’équipe c trés urgent
    coté tenus de route & reprise quesque vous me conseillé :
    RIO 5 porte la toute option
    POLO trendline
    IBIZA ITECH

    et coté couleur aussi ?
    c trés urgent

  • ]Le 30 décembre 2013 à 12:57[, par VeyronBugatti

    Une visite dans le musé de Nissan et avec les explications d’un humble et modeste designer Japonais !!!!! Le rêve.

    Je vais tout de suite vous ramenez mon Cv et si vous ne me recrutez pas, je vais déposé plaite chez Ban Ki Moon à l’ONU !!!! MDR:-)):-)):-))

    @ Nadir 307

    La Rio toutes options boite manuelle et à 155 millions plus que ton budget de 140 bâtons !!!

    Mon petit frère vient de faire un Alger - Chlef aller retour avec une Polo, il ma dit que sa tenue de route est impeccable et même excellente et je crois que jusqu’a demain 31/12 elle est en promotion à 135 voir même 130 millions.

  • ]Le 30 décembre 2013 à 14:36[, par Fuel

    @Nadir307 : Demandez un essai il n’y a pas mieux.

    Sinon, je dirais que les 3 sont correctes. Petit avantage à la Rio coté tenue de route et reprise, mais avantage à la Polo coté confort dans les commandes, bref c’est une question de nuance.

  • ]Le 30 décembre 2013 à 17:44[, par mizand

    la seule que j ai beaucoup conduite la polo, mais pas ce modèle, elle a une bonne tenue de route. Pour les couleurs, c est quoi les choix que tu as ? à part le blanc et le blanc. ;)

  • ]Le 30 décembre 2013 à 20:09[, par Linea R

    Quelle endroit un voyage dans le temps, mais quand je vois toutes ces voitures, je me dis que Nissan c’est un peu perdu dans le style avec le temps ,et je ne parlerais meme pas de Datsun !
    @Mizand : tres belle photo de Munich c’est fou a quelle point l’architecture est en harmonie avec la nature surtout l’alliance arena ,pas comme chez nous ou les constructions piquent les yeux avec de la brique rouge a perte de vue.
    @Nadir307 :
    Entre une polo base et une Ibiza itech la question ne se pose meme pas t’as la meme voiture mais en beaucoup mieux équipé avec de très beaux siege pour l’ibérique, apres rio je connais pas la toute, la base n’est pas terrible je ne sais pas si la toutes est meilleures que les autres !
    Sinon a ta place j’aurais pris une 208 active que je pense est plus dans l’air du temps , je l’ai essayé et le moins que je puisse dire c’est que polo ibiza ont prit un coup de vieux, et chez sovac la couleur est une option.

  • ]Le 30 décembre 2013 à 21:57[, par mizand

    juste pour montrer la différence de devoir de mémoire, l Algérie avait les 2 des plus grands camions du monde ; les Berliet T100, (4 exemplaires différents), il reste que les deux appartenus aux algériens.
    - Le T1 exposé à Hassi Messaoud http://www.enattendantmieux.org/ava...
    - Le T2 offert par les algériens au musé Berliet où il a était restauré et exposé http://www.tuningfever.fr/pics-max-...
    Regardez la différence, les algériens qui l on offert aurez au moins pu demander en échange de restaurer celui resté en Algérie en contre partie, puis exposé dans des conditions adéquates, car c est un symbole de la recherche pétrolière en Algérie.

  • ]Le 30 décembre 2013 à 22:29[, par mizand

    Autres remarques de taille, le T2 à était restauré en 80 à Ouargla. Moralité, c est faisable en Algérie, et pourquoi pas les 2, comme déjà dis. http://www.fondationberliet.org/la-...

  • ]Le 30 décembre 2013 à 22:46[, par mizand

    pour mémoire, voici l historique que trouve intéressante sur l usine ex Berliet / SNVI
    http://memoires-industrielles.fr/do...
    et aussi quand les bus algériens étaient normalisés, j aime bien cette photo car elle dégage un esprit de sérénité. http://3.bp.blogspot.com/-LzRM0TLXS...

  • ]Le 31 décembre 2013 à 01:27[, par Routard

    En 1982, mon père a eu une Datsun 280c (qui a evolué par la suite pour donner la Cedric). D’un très beau vert bouteille métallisé, à l’époque elle avait déjà 4 vitres teintées électriques, la fermeture centralisé, chaîne stéréo, jantes en alliage, sièges velours avec appuis lombaires, volant réglable en hauteur, clim séparée avant/arrière, lave phares, ouverture à distance du coffre et de la trappe à essence, direction assistée, 5 vitesses... un vrai salon roulant qui n’avait rien à envier à une certaine Mercedes 300D dont le moteur n’égalait pas en rendement le diesel 2.8 6 cylindres en ligne de 80 ch de la Datsun (le même bloc sans turbo qui a équipé le patrol, enfin je crois, car il a le même bruit. D’ailleurs, il continu à être utilisé dans des bateaux, c’est dire sa fiabilité).
    Rien qu’en en parlant j’en ai les larmes aux yeux

  • ]Le 31 décembre 2013 à 01:46[, par Routard

    Ah j’oubliais un gadget amusant : l’antenne qui se déploie électriquement SVP et un petit plafonnier de chaque coté à l’arrière pour la lecture.:’-(

  • ]Le 31 décembre 2013 à 05:41[, par mizand

  • ]Le 31 décembre 2013 à 05:44[, par mizand

    DATSUN GO PLUS 2014 juste :’-( http://images.cardekho.com/car-imag...

  • ]Le 31 décembre 2013 à 06:02[, par mizand

    Avez-vous des anecdotes raconter par les designers ?
    Ce serai un plus énorme si vous nous racontez l histoire individuelle de certains modèles. |-) sans trop vous en demander.
    http://japanesenostalgiccar.com/wor...

  • ]Le 31 décembre 2013 à 06:27[, par VeyronBugatti

    @ Routard
    En 84 tout jeune gamin effectuant l’omra y avait près de l’hôtel si je me rappel bien une Nissan 280 c ; de la taille de la Classe S avec moteur essence. Magnifique, sublimissime !!!!!

  • ]Le 31 décembre 2013 à 06:41[, par mizand

    @VeyronBugatti
    tu as une excellente mémoire et passionné d auto tout jeune ;-)

  • ]Le 31 décembre 2013 à 12:06[, par VeyronBugatti

    @ Mizand

    A 6 ans en toute modèstie, le Paternel vient de me raconter qu’a cet age à la foire d’Alger j’avais réussi avec l’auto tamponneuse à éviter tout choc au point où le public scandait : "Donnez lui le permis" !!!!

  • ]Le 31 décembre 2013 à 16:53[, par mizand

    @VeyronBugatti
    :-):-):-):-):-):-):-):-):-):-):-):-)

  • ]Le 31 décembre 2013 à 20:16[, par Routard

    Moi la dernière fois que que mon père m’a emmené aux auto tamponneuses de la foire j’avais 4 ou 5 ans je me suis blessé en me cognant la mâchoire.
    voici la 280c sous toutes ses coutures :

    https://www.google.dz/search?q=dats...

  • ]Le 31 décembre 2013 à 20:23[, par Routard

  • ]Le 31 décembre 2013 à 20:25[, par Routard

  • ]Le 1er janvier 2014 à 12:41[, par Ragnarök

    Je n’ai pas eu l’honneur de visiter un musée accompagné d’un ancien designer comme guide mais je me suis souvent contenté du guide audio ^^ Je rejoins mizand, un musée se doit d’être un endroit où tout se mélange. J’ai déjà visité des endroits comme ce musée Datsun, il faut être vraiment accro pour ne pas se laisser "décevoir" par une telle présentation. Il faut tout mettre dedans pour que le visiteur garde des souvenirs longtemps. Pour l’histoire des bagues Cartier, ce dernier ne lésine pas sur les moyens pour impressionner même si c’est du Cartier. Quand on vous sort une bague qui fait 1,079 million d’euros... :’-)) ... Pareil chez Breguet ^^

  • ]Le 1er janvier 2014 à 17:43[, par Mohamed Amine MERIEM

    @mizand et @Ragnarök

    Comprenez une chose. Ce lieu n’est pas ouvert au public. Ce sont des visites guidées, le plus souvent en groupe sélectionnés et sur rendez-vous. On n’a pas besoin d’écrins pour mettre ces véhicules en valeur, justement, parce que ici, ça raconte une histoire, on a l’essentiel, et non pas le superflu.

    @Mizand, en parlant de BMW, j’ai eu le privilège de visiter le BMW Auto Tradition à Munich, un musée du genre (et je ne parle pas du BMW Welt qui n’existait pas encore en 2007). Le BMW Auto Tradition est également fermé au public et PHOTOS INTERDITES. Quelques 300 ou 400 voitures et motos, disposées dans la même configuration que celle de Nissan ici, si ce n’est plus serré, je dirai même, bien plus serré !

    Il s’agissait là, comme dans le cas du DNA Nissan, d’un lieu de conservation et non pas d’exposition, avec température et hygrométrie constantes et régulées, à l’année.

    Le BMW Auto Tradition est une ancienne bâtisse qui servait avant de caserne et que BMW a récupérée pour y stocker ses véhicules historiques à l’abri des regards et de n’en sortir que quelques unes pour les exposer, justement au BMW Welt.... vraiment quelques unes.

    Et comme pour Nissan, nous avons eu droit à une visite guidée, avec un guide également âgé, qui nous a raconté l’histoire BMW... au milieu de voitures tellement serrées qu’il nous demandait de ne pas se faufiler entre elles pour ne pas les rayer avec, par exemple, les rivets de nos jeans ! C’est vous dire.

    Donc, y a pas lieu de comparer un lieu de conservation à un musée public, Nissan, comme BMW, comme tous les autres, ont leurs hangars de conservation et qui me feront toujours vibrer lorsque je les visite. Même si les voitures y étaient superposées !

  • ]Le 1er janvier 2014 à 17:50[, par Mohamed Amine MERIEM

    Si vous voulez savoir à quoi ressemble ce lieu BMW....

    https://www.facebook.com/photo.php?...

  • ]Le 1er janvier 2014 à 17:51[, par Mohamed Amine MERIEM

    BMW Mobile Tradtion pardon*

  • ]Le 1er janvier 2014 à 19:12[, par Ragnarök

    @Mohamed Amine : Je suis chiant, je le sais et je l’assume ^^ lol

Répondre à cet article