Accueil du site > Actualité > Actualité > Volkswagen signe deux protocoles d’accord avec le Ghana et le (...)

Volkswagen Group : Volkswagen signe deux protocoles d’accord avec le Ghana et le Nigeria

Publié le mardi 4 septembre 2018 à 10:31, par La rédaction

À l’occasion de la visite effectuée en Afrique par la chancelière allemande Angela Merkel, Volkswagen a signé deux protocoles d’accord avec les Gouvernements du Ghana et du Nigeria.

L’objectif affiché est d’implanter des usines dans les deux pays et d’approfondir le développement de nouvelles solutions de mobilité au Ghana. Le document a été signé au Ghana en présence du Vice-président Mahamudu Bawumia. Le Dr. Okey Enelamah, Ministre nigérian de l’Industrie, du Commerce et de l’Investissement a, quant à lui, assisté à la cérémonie de signature qui s’est tenue à Abuja. Thomas Schaefer, Responsable de la région sub-saharienne chez Volkswagen, a signé les deux protocoles d’accord au nom de Volkswagen.

En signant ces procotoles d’accord, la marque Volkswagen continue d’étendre sa présence en Afrique sub-saharienne. Thomas Schaefer indique : « Ces deux protocoles d’accord démontrent une chose : que Volkswagen prend très au sérieux son engagement sur le sol africain. Nous sommes bien positionnés. La situation se stabilise sur le continent et l’économie se développe. Les derniers obstacles au développement de l’industrie automobile sont en train d’être levés. C’est là une belle opportunité pour nous. »

Ghana : construction d’une usine de fabrication automobile et expérimentation de nouvelles solutions de mobilité

Une usine de montage devrait être construite au Ghana, où l’initiative devrait s’accompagner du développement d’un réseau de vente et service ainsi que la création d’une Académie de Formation pour la Production et l’Après-Vente.

Parallèlement, Volkswagen s’est engagée à mener une étude de faisabilité sur les solutions de mobilité intégrée au Ghana, dans le but d’évaluer la viabilité commerciale de l’introduction de services de location, de covoiturage, d’autopartage, de services de navettes par une filiale ghanéenne de VWSA (Volkswagen South Africa), ou à défaut, par un prestataire de services local désigné à cet effet.

De son côté, le gouvernement ghanéen a pris l’engagement d’élaborer une Politique Globale de l’Industrie Automobile qui encouragera, entre autres, la fabrication de véhicules au Ghana et la mise en place d’une politique d’achat préférentiel pour les véhicules assemblés localement.

Nigeria : développement conjoint du pays en un pôle automobile

Dans le protocole d’accord conclu au Nigeria, Volkswagen s’est engagée à étendre progressivement ses activités de construction automobile et de faire du Nigeria un centre automobile à long terme en Afrique de l’Ouest.

Plus précisément, il s’agira de développer une académie de formation en collaboration avec le gouvernement allemand, qui formera les premiers employés et fournira également à la communauté un enseignement technique général dans le domaine automobile. Il est également prévu qu’un réseau complet de distribution et de services Volkswagen soit développé dans le pays sous réserve de la viabilité commerciale.

En contrepartie, le gouvernement nigérian s’est engagé à accélérer l’adoption de politiques automobiles nationales, prévoyant notamment la transition progressive de l’importation de voitures d’occasion par la fabrication et la distribution de véhicules neufs.

Répondre à cet article