Accueil du site > Actualité > Actualité > Voilà comment on conçoit une voiture de course électrique

Cupra : Voilà comment on conçoit une voiture de course électrique

Publié le lundi 2 juillet 2018 à 09:08, par La rédaction

Dévoilée au dernier Salon de Genève, le développement et la production de la Cupra e-Racer sont expliqués par Xavier Serra, Directeur Technique de ce projet.

La nouvelle Cupra e-Racer, premier modèle de course entièrement électrique de la marque, atteint les 100 km/h en 3,2 secondes et une vitesse de pointe de plus de 270 km/h, tandis que son moteur dépasse les 12 000 tours. Il s’agit d’une voiture de course qui fonctionne sur batteries, mais dont la puissance est identique à celle d’un véhicule thermique à essence :

- Une voiture équipée d’une batterie de 6 072 cellules

La batterie de cette voiture électrique a une puissance équivalente à celles qui sont embarquées dans 9000 téléphones portables qui seraient connectés en simultané. Sa source d’énergie est composée d’un total de 23 panneaux qui comprennent 264 cellules chacun. 40 minutes sont nécessaires pour la recharger complètement.

- Une batterie qui pèse une demi-tonne

Avec ses 450 kilos, la batterie représente un tiers du poids total de la voiture. Pour cette raison, « son placement a été l’un des plus grands défis auxquels nous avons dû faire face », déclare Xavier Serra, Directeur Technique de ce projet. La batterie est si encombrante et si lourde que nous avons dû répartir son volume dans toute la partie inférieure de la voiture afin de maintenir l’équilibre et les aspects pratiques du véhicule.

- Quatre moteurs dans la voiture

La puissance doit être l’un des aspects les plus surprenants de ce véhicule », affirme Xavier Serra. Ce modèle est équipé de quatre moteurs qui sont situés à l’arrière et qui permettent à « la Cupra e-Racer d’atteindre 12 000 tours, contre 6 500 tours dans une voiture de course thermique à essence et le tout avec un seul rapport », confirme Xavier Serra.

- Une conception pour la victoire

« l’objectif principal était d’améliorer l’aérodynamique ». Pour ce faire, les rétroviseurs extérieurs ont été remplacés par des mini-caméras, « afin de rendre la voiture plus performante », ajoute Xavier Serra. Le conducteur peut voir tout ce qui se passe autour de lui directement sur un grand écran qui est intégré dans le tableau de bord.

- Un moustique sur l’asphalte

Xavier Serra affirme en outre que la sensation de conduite est différente de celle d’une voiture à essence et que la première chose qui vous frappe est « son accélération ». Le son produit par le véhicule est aussi quelque chose de totalement nouveau : « Contrairement à une voiture conventionnelle, ce modèle électrique émet un bourdonnement semblable à celui d’un moustique ».

- D’une Leon standard à une voiture de course

Le nouveau modèle Cupra e-Racer a été conçu sur la base du châssis de la Seat Leon. La structure a été améliorée avec des éléments de sécurité tels qu’un arceau intérieur afin de la rendre apte à la compétition.

Répondre à cet article