Accueil du site > Actualité > Actualité > Visite du ministre des Transports et des Travaux publics aux projets du (...)

Transport urbain : Visite du ministre des Transports et des Travaux publics aux projets du métro d’Alger

Publié le mercredi 31 mai 2017 à 17:26, par APS

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane, a effectué mercredi une visite inopinée aux projets du métro d’Alger, notamment ceux d’extensions vers la Place des Martyrs et l’aéroport international d’Alger, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Lors de sa visite, M. Zaalane a inspecté les travaux d’extension du tronçon reliant la Grande poste à la Place des Martyrs et la station de Haï el-Badr. La mise en service de la ligne allant entre la Grande-Poste et la Place des martyrs (1,7 km) est prévue pour la fin 2017.

Avec l’exploitation de cette future ligne, en plus de celle de Haï El Badr-Aïn Naadja (3,6 km), cinq (5) nouvelles stations de métro seront ouvertes : Ali Boumendjel et la Place des martyrs sur la première extension, et Halte des ateliers, Aïn Naadja I et Aïn Naadja II.

Ces nouvelles lignes s’ajouteront donc aux trois autres déjà en service qui sont la Grande Poste-les Fusillés, les Fusillés-Haï El Badr et Haï El Badr-El Harrach. Le ministre a également inspecté le centre de commande du métro d’Alger et s’est enquis de l’avancement des travaux d’extension de la ligne du métro vers l’aéroport international Houari Boumediene. Les travaux d’extension du métro d’Alger reliant El Harrach-centre à cet aéroport international ont été entamés il y a plus d’une année.

Cette ligne, qui s’étend sur un tronçon de 9,5 kms et composée de 9 stations et de 10 puits de ventilation, devrait être réceptionnée fin 2019 ou début 2020. Le métro d’Alger s’étale actuellement sur 13 kms et comprend 14 stations allant de la Grande poste à El-Harrach. Cette distance atteindra 40 kms à l`horizon 2020. Après la mise en service des deux nouvelles extensions à la fin 2017, le métro de la capitale couvrira une distance de 18 kms.

Répondre à cet article