Accueil du site > Actualité > Actualité > Une société algéro-espagnole pour décongestionner la circulation routière à (...)

Infrastructures routières : Une société algéro-espagnole pour décongestionner la circulation routière à Alger

3 commentaires

Publié le mercredi 29 juin 2016 à 10:00, par APS

Un société mixte algéro-espagnole spécialisée dans la régulation et la gestion de la circulation routière sera créée prochainement pour régler le problème des embouteillages à Alger, a annoncé mardi le ministre des Travaux Publics et des transports, Boudjemaa Talai.

Le projet de création de cette société mixte a été validé récemment par le Conseil des participations de l’Etat (CPE) et devrait être opérationnel d’ici un mois, a précisé M. Talai lors du forum d’Ech-Chaab.

La future société sera chargée de gérer un nouveau système de régulation de la circulation routière par la signalisation avec une commande centralisée qui régule les flux de circulation d’une manière automatique, a-t-il expliqué.

Ce système, utilisé dans les grandes villes et capitales européennes, sera appliqué, dans une première phase, à Alger avant de l’étendre à d’autres grandes villes qui souffrent du problème d’encombrement à l’instar d’Oran et de Constantine.

Pour la mise en place d’un système centralisé de signalisation, le ministère avait prévu initialement le recours à un appel d’offre mais qui n’a pu aboutir en raison de problèmes techniques. D’où le recours à la création directe de cette future société mixte, a fait savoir le ministre.

Selon lui, l’avantage de l’option d’une telle société est de permettre à la partie algérienne d’acquérir l’expérience dans la gestion et la maintenance de ce système à travers le formation du personnel algérien.

Vos commentaires

  • ]Le 30 juin à 00:44[, par Linea R

    Donc meme pour reguler la circulation il nous faut des étrangers ! !!
    Non serieux on va ou comme ça ,dépendance totale en tout ! Alors dans ce cas qu’on ferme nos ecoles nos universités puiseque sa produit pas de compétences ,alors qu’on baisse le rideau et qu’on dort une fois pour toute.

  • ]Le 30 juin à 03:22[, par mizand

    Sérieusement on a deja par le passé des experts étrangers venu à Alger, à la fin, leur conclusion il n y a rien a faire à cause de la manière de conduire des algériens.

  • ]Le 1er juillet à 14:24[, par VeyronBugatti

    @ Mizand

    Ça na rien à voir avec la manière de conduite des Algériens, Alger est toujours un eldorado pour les gens de l’intérieur ; vu qu’il n’ y a ni investissement ni job chez eux, donc exode rural ininterrompus et augmentation exponentielle de la population D’Alger et de sa banlieue !!!

    Le voisin m’a avoué que avant de sortir de chez lui pour allé voir ses parents ; il déprime à l’idée de chercher une place au retour pendant 2 à 3 heurs !!!!!!!!!

    En partant chez le comptable hier j’ai croisé 3 salarié de Tijda (l’un travail au St Georges, l’autre chez un privé rue Enfantin et le 3 eme au 1er mai) !! tous les 3 heureux d’Avoir trouver un boulot à Alger, je leur ai répondu "dans 6 mois lorsque vous allez vous levez à 5 h du matin pour prendre les gosses chez la nourrice en va en parlé" !

Répondre à cet article