Accueil du site > Actualité > Actualité > Une lueur d’espoir pour l’usine PSA en Algérie

Industrie automobile : Une lueur d’espoir pour l’usine PSA en Algérie

2 commentaires

Publié le mercredi 6 septembre 2017 à 09:17, par La rédaction

Le ministre de l’Industrie et des mines, M. Youcef Yousfi, s’est entretenu, lundi à Alger, avec l’ambassadeur de France en Algérie, M. Xavier Driencourt, sur les différents projets de partenariat économiques, en particulier ceux en cours de maturation, a indiqué un communiqué du ministère.

L’entretien a permis de procéder à une évaluation globale de la coopération bilatérale dans les secteurs de l’industrie et des mines et d’examiner les moyens de la consolider davantage.

A l’occasion de cette rencontre, le ministre a rappelé les grands axes de la nouvelle vision économique de l’Algérie axée sur la promotion de l’industrie pour contribuer à la diversification de l’économie nationale.

Il a également exprimé à son interlocuteur sa disponibilité à soutenir les partenariats entre les opérateurs économiques des deux pays, en souhaitant voir les entreprises françaises saisir davantage les opportunités qu’offre l’économie nationale.

Si le communiqué du ministère ne cite aucun de ces projets, celui de l’usine du Groupe PSA en Algérie ne peut qu’en faire partie et devrait ainsi connaitre une relance dans les semaines à venir, sûrement à l’occasion de la visite de président français Emmanuel Macron avant la fin de cette année.

Pour rappel, l’ancien Premier ministre, Abdelmalek Sellal, avait annoncé, au mois d’avril dernier lors de la conférence de presse conjointe avec son homologue Cazeneuven de "la signature prochaine prochaine du contrat et que ce projet sera officialisé cette année".

Vos commentaires

  • ]Le 6 septembre à 13:39[, par TIHO

    Salam,
    Peugeot a choisi le Maroc (Bessahathoum) et un constructeur ne peux pas investir dans 2 pays limitrophes (il n’y a qu’à voir l’usine d’Oran par rapport à celle de tanger )
    Alors pourquoi on perd notre temps avec Peugeot.

  • ]Le 6 septembre à 19:08[, par Kareem Black

    On devrait plutôt négocier avec des marque comme Ford, Mazda, ou Fiat. Peugeot a tout misé sur le Maroc y compris la construction de moteurs. A moins que le projet en algérie concerne des modèles différents tels que C3, C4 cactus voire Opel, désormais propriété du groupe, aucun intérêt en effet.
    On a raté le coche peugeot au début des années 90 , et tout comme Renault on a encore été doublé sur ce dossier.

Répondre à cet article