Accueil du site > Actualité > Actualité > Une division dédiée aux classiques voit le jour chez Abarth

FIAT : Une division dédiée aux classiques voit le jour chez Abarth

3 commentaires

Publié le mercredi 2 décembre 2015 à 15:16, par Dalil C.

Fiat crée l’Officine Abarth Classiche, une division dédiée, comme son nom l’indique,aux classiques et à l’histoire des véhicules portant le logo d’Abarth.

Bon nombre de marques se tournent vers leur passé, surtout quand celui-ci est riche, comme c’est le cas de Fiat qui surfe - un peu trop - sur la légendaire 500 au point de lui créer toute une gamme dédiée, mais aussi sur son emblématique division sportive, Abarth, en proposant des variantes flanquées du Scorpion sur bon nombre de modèles de sa gamme.

Une division qui, avant d’intégrer Fiat en 1971, avait le statut de préparateur à part entière, créé en 1949 par Carlo Abarth, ce dernier utilisant son signe astrologique pour élaborer le fameux logo « Scorpion » qui a fait rêver bon nombre de générations.

Abarth a une longue histoire, une histoire que Fiat a décidé de faire perdurer à travers l’ouverture, le 18 novembre dernier, de l’Officine Abarth Classiche, un département de 900m2 totalement dédié aux anciennes, à l’histoire de la marque dans le sport automobile que ce soit avant ou après sa reprise par Fiat, ainsi qu’à à la restauration.

Cette nouvelle structure dispose déjà de son propre site Internet et les clients peuvent d’ores et déjà profiter de ses services.

Lire également

Fuites : Le pick-up Jeep se nommera Galdiator
Trophée : L’Alfa Romeo Giulia remporte deux catégories au Sport Auto AWARD 2018

Vos commentaires

  • ]Le 2 décembre 2015 à 16:35[, par mizand

    À l’instar de Brabus Classic

  • ]Le 2 décembre 2015 à 16:37[, par mizand

    le liens pour comparaison identitaire http://www.brabus.com/classic

  • ]Le 4 décembre 2015 à 10:32[, par Flat4

    @ mizand : je parlerais plutôt des divisions classique de Jaguar, Land Rover, Porsche, Aston... Etc

    Ceux là garantissent la fabrication de pièces à l’origine et une restauration certifiée constructeur, ce n’est pas le cas de Brabus

Répondre à cet article