Accueil du site > Actualité > Actualité > Un vainqueur des 24h du Mans pour s’attaquer "électriquement" au (...)

Volkswagen : Un vainqueur des 24h du Mans pour s’attaquer "électriquement" au Pikes Peak

Publié le jeudi 1er février 2018 à 10:23, par La rédaction

Volkswagen s’offre les services de Romain Dumas, champion du monde WEC en 2016, pour s’attaquer à la course de côte la plus célèbre au monde, la « Pikes Peak International Hill Climb », avec une voiture 100% électrique.

Le 24 juin 2018, plus de 30 ans après la dernière participation de Volkswagen à la plus célèbre course de côte du monde, Romain Dumas (France) sera au volant de la première voiture de course entièrement électrique de la marque. Le pilote a déjà remporté trois fois la célèbre « Course des nuages » organisée dans l’État du Colorado aux États-Unis. Fort de son expérience acquise au volant de prototypes hybrides au Championnat du Monde d’Endurance (WEC), Romain Dumas a remporté en 2016 le titre mondial dans cette série reine high-tech en tant que pilote d’usine Porsche.

« La course de côte Pikes Peak est un formidable challenge, car chaque pilote n’a droit qu’à une seule tentative, explique Romain Dumas. Mais j’ai toute confiance en Volkswagen Motorsport. L’équipe est très motivée et a déjà montré à maintes reprises qu’elle est capable d’atteindre des sommets dès la première tentative, même en terrain inconnu. » Pour Volkswagen comme pour Romain, l’objectif sera d’établir un nouveau record avec une voiture de course électrique. « Romain est un des pilotes les plus rapides à avoir participé à la course de côte Pikes Peak. Sans compter qu’il a à son actif des milliers de kilomètres d’expérience sur des prototypes de course. Cela fait de lui le pilote idéal pour Volkswagen, car il fera ses débuts avec une voiture de course entièrement électrique », explique Sven Smeets, Directeur de Volkswagen Motorsport.

Volkswagen participera à l’édition 2018 de la « Pikes Peak International Hill Climb » (également appelée « Course des nuages » en raison de sa ligne d’arrivée située à 4 302 mètres d’altitude) avec un prototype électrique entièrement nouveau. Dans cette catégorie, le règlement laisse beaucoup de liberté technique. « Nous pourrons ainsi démontrer l’efficacité des futures technologies de batterie et de transmission de Volkswagen dans un environnement compétitif. L’autre défi réside dans le fait que la piste Pikes Peak est une route normale, où les conditions météorologiques et routières changent fréquemment », explique Sven Smeets.

« La voiture électrique présente un gros avantage pour une course comme la « Pikes Peak International Hill Climb », car la puissance reste constante sur l’intégralité des 20 km du parcours. Les véhicules équipés de moteur à combustion perdent, eux, une part significative de leur puissance dans l’air raréfié des montagnes. Lors de mes participations précédentes, j’ai dû faire avec. Je suis vraiment impatient de pouvoir, pour la première fois, rouler à pleine puissance de la ligne de départ à 2 862 mètres jusqu’à la ligne d’arrivée », poursuit Romain.

Répondre à cet article