Accueil du site > Actualité > Actualité > Un quota de moins de 30.000 unités pour 2017

Marché automobile algérien : Un quota de moins de 30.000 unités pour 2017

5 commentaires

Publié le samedi 25 mars 2017 à 12:18, par Khaled A.

Le quota d’importation des véhicules neufs pour l’année 2017 a été fixé à moins de 30.000 unités par la commission inter-ministérielle qui s’est tenue jeudi dernier.

Comme annoncé par nos soins au mois de janvier dernier, le quota d’importation des vehicules neufs pour 2017 sera autour de 30.000 unités, rapportent des sources proches du dossier.

Vos commentaires

  • ]Le 25 mars à 15:30[, par aminerona

    moins de 30000 véhicule afin de crée des atelier de galvanisation comme l’atelier de HYUNDAI et bénéficier d’environ de 30% de rabattement d’import et avec l’augmentation des prix la marge de hyundai avoisine les 70% voir plus de bénéfice

  • ]Le 25 mars à 16:58[, par trancemit0r

    ça devrait suffir, au rythme où ça va, les licences vont etre attribuées le 25 décembre donc l’offre va etre supérieure à la demande :’-(

  • ]Le 26 mars à 06:50[, par arama

    encore une autre raison pour demander un visa et quitter ce bled, HAGROUNA SADIKI

  • ]Le 26 mars à 10:42[, par blumy31

    Au départ j’étais contre, mais avec le temps et depuis deux ans je commence à changer d’avis, l’état est entrain de changer la relation de l’algérien à la voiture qui celle de l’algérien avec "la banane", et il y’a pas si longtemps l’algérien de souk el fellah devait acheter du savon pour avoir un bidon d’huile, ce même algérien achète une symbol 170U pour la revendre 215U sans rien faire.
    Les prix vont encore augmenté mais cela fera aussi baisser la demande, sans compter les voitures occasion au prix injustifiables, dans un an et demi voir deux ans on aura une production locale de montage supérieure à l’offre, et dans 4 à 5ans il y’aura des voitures à 40% algériennes.et c’est là que le marché reprendra ses droits.
    Le mal du secteur automobile en Algérie ce n’est pas les quotas mais les revendeurs qui spéculent et un client irrationnel qui convoite.
    L’algérien est vicieux ,et qui connait le vice de ses concitoyens mieux que notre état ?

  • ]Le 27 mars à 14:10[, par avanticosi

    Un constat grave que j’ai fait depuis qu’on a limité le quotas le phénomène de la fraude sur le kilométrage des voitures d’occasion est devenu un sport national , je fréquente régulièrement le marché de l’occasion que ce soit le vrai ou le virtuel , je peux vous assurer que 80% des voitures en vente ont un kilométrage mdifié et je n’exagère pas , le malheur c’est que l’État ne fait rien pour lutter contre

Répondre à cet article